Egypte: 8 familles chrétiennes expulsées d’un village après des violences

0
9

Huit familles coptes ont été expulsées de leur village situé dans le nord de l’Egypte après des violences provoquées par des rumeurs sur une liaison entre un chrétien et une musulmane, a affirmé dimanche une organisation égyptienne des droits de l’Homme.
La décision d’expulser les familles a été prise après une réunion d’anciens
–une forme traditionnelle de résolution des conflits– dans le village de
Charbat, près de la grande ville d’Alexandrie, a indiqué l’Initiative
égyptienne des droits de la personne (EIPR).

Le 27 janvier, des centaines de villageois musulmans ont attaqué la maison
et les magasins d’un chrétien,
Mourad Sami Guirguis, et des propriétés
appartenant à sa famille, après des rumeurs sur une liaison entre lui et une
musulmane.

Craignant pour sa vie, M. Guirguis s’est rendu à la police, mais les
maisons et magasins d’autres de ses proches ont ensuite été incendié
s.

A l’issue de trois réunions d’anciens du village, auxquelles a participé la
police locale, il a ensuite été décidé que huit familles chrétiennes devaient
être expulsées du village et leurs propriétés vendues.

Les Frères musulmans, la plus grande force politique du pays, ont nié que
huit familles coptes aient été expulsées.

Un porte-parole du Parti de la liberté et de la justice, issu des Frères
musulmans, a indiqué dans un communiqué que les troubles « s’étaient terminés
avec la décision des villageois d’expulser seulement les membres des familles
chrétiennes et musulmanes impliquées, afin d’empêcher de futurs effusions de
sang et troubles confessionnels ».

L’EIPR, qui a enquêté sur l’affaire, a « condamné avec la plus grande
fermeté l‘échec de la police à protéger les maisons et les biens des Coptes »
en question.

Les Coptes (chrétiens d’Egypte) représentent de 6 à 10% des quelque 82
millions d’Egyptiens.

Ils sont victimes de discriminations et ont été visés par plusieurs attaques meurtrières ces dernières années.

Le 1er janvier 2011 notamment, plus de 20 personnes avaient été tuées à la
sortie d’une messe de nouvel an à Alexandrie.

De nombreuses violences ont également eu lieu depuis la chute de Hosni
Moubarak.

Début mai, des affrontements entre musulmans et Coptes ont fait
plusieurs morts et plus de 200 blessés dans le quartier populaire d’Imbaba au
Caire.

le caire, 12 fév 2012 (d ‘après AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here