Disparition de Typhaine: un corps retrouvé en Belgique

0
6

Des restes humains ont été retrouvés en Belgique à Marcinelle, dans la banlieue de Charleroi. Les fouilles se sont déroulées à l’endroit-même où le beau-père de la petite Typhaine avait indiqué avoir enterré le corps.

Un corps d’enfant a été découvert mercredi soir en Belgique. « On est en train de sortir le corps d’un enfant à Marcinelle. On a dégagé les pieds. Ca va prendre encore un moment, il faut y aller doucement », a précisé une source proche de l’enquête.

Les fouilles se sont déroulées à l’endroit où Nicolas Willot, le compagnon de la mère de Typhaine, avait indiqué avoir enterré la fillette. Elles ont débuté dans l’après-midi pour tenter de retrouver le corps de la petite Française de cinq ans disparue depuis le 10 juin et enterrée par son beau-père, selon ses propres aveux.

« A ce stade, il est bien entendu trop tôt pour confirmer de manière absolue qu’il s’agit du corps de l’enfant », a souligné pour sa part le procureur de Charleroi. « Un médecin légiste va intervenir et poursuivre les fouilles, pour pouvoir rassembler tous les éléments utiles qui permettront d’identifier avec certitude s’il s’agit du corps de l’enfant », a-t-il dit.

La mère de Typhaine Anne-Sophie Faucheur, âgée de 23 ans, et Nicolas Willot, âgé de 24 ans, ont reconnu le 1er décembre que la fillette de 5 ans n’avait pas été enlevée mais était morte chez eux le soir du 10 juin à leur domicile d’Aulnoye-Aymeries, dans le nord de la France). Ils ont tous les deux été mis en examen cette semaine pour coups mortels. Ils ont expliqué que la fillette avait succombé « sous une douche froide » à une « punition », qui aurait mal tourné. Nicolas Willot a reconnu avoir enterré lui-même le corps de la fillette dans une zone de campagne de l’autre côté de la frontière en Belgique, mais il avait d’abord expliqué être incapable de situer l’endroit sur une carte, avant d’être conduit ce mercredi en territoire belge.

Les recherches se déroulaient à Marcinelle, dans une partie boisée à proximité du Centre de Délassement. Marcinelle, section de la ville de Charleroi, est tristement connue depuis l’affaire Dutroux. C’est, en effet, dans sa maison de Marcinelle, que le tueur en série séquestrait ses victimes. (Source Europe 1 / AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here