Deux avocats israéliens soupçonnés d’escroquerie sur des banques égyptiennes

0
13

Deux avocats israéliens soupçonnés d’avoir tenté d’escroquer des banques égyptiennes pour des millions de dollars ont été arrêtés, a indiqué jeudi une porte-parole de la police israélienne.

« Nous avons arrêté deux avocats soupçonnés de tentative de fraude et d’escroquerie » au détriment de banques égyptiennes, a affirmé à l’AFP Louba Samri.

Elle a précisé que les deux avocats étaient originaires de Baqa al-Gharbiya et Jitta, deux localités arabes israéliennes, et que « l’un d’eux a été relâché mercredi soir, tandis que le second est en détention jusqu’au 17 janvier ».

La porte-parole a confirmé des informations de la presse israélienne selon lesquelles l’avocat Achraf Jassar, toujours en détention, est accusé d’avoir falsifié des titres de deux banques égyptiennes pour les monnayer en Israël.

Selon les médias israéliens, M. Jassar a convaincu la banque Misr et la Banque nationale égyptienne de les représenter pour récupérer leurs parts dans des biens immobiliers confisqués par l’Etat d’Israël après sa création en 1948, notamment le célèbre hôtel King David à Jérusalem.

N’ayant pas réussi à engager de poursuites, Achraf Jassar a falsifié des reçus et des documents pour réclamer aux deux établissements bancaires des frais se montant à 18 millions de shekels (3,68 millions euros), selon Louba Samri.

La porte-parole a précisé que l’enquête avait été ouverte sur plainte contre les deux avocats déposée par un conseiller juridique de l’une des banques.

En vertu du traité de paix israélo-égyptien de 1979, les individus et institutions de chacun des deux pays ont le droit d’engager des poursuites judiciaires dans l’autre pour récupérer leurs biens ou obtenir des dédommagements.

Un jugement en faveur des deux banques égyptiennes constituerait une première.

JERUSALEM, 12 jan 2012 (AFP)

1 COMMENT

  1. Certes, il est bon que des poursuites de délinquants soient possibles entre l’Egypte et Israel.
    Néanmoins, il serait bon de vérifier si en cas de délit à l’encontre d’Israël, une plainte Israélienne est susceptible d’aboutir.
    Par ex, dans le cas de l’attaque de l’ambassade Israélienne au Caire

    Conserver un esprit angélique devant un tigre serait pure folie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here