Des oeuvres caritatives catholiques incitent à la haine contre Israël.

0
10

Manfred Gerstenfeld interviewe Yitzhak Santis, Chef des Programmes de NGO Monitor.

A l’heure où Israël a décidé de taxer les organisations qui prônent le boycott d’Israël, un petit tour d’horizon s’impose. Aujourd’hui les mouvements catholiques oeuvrant en ce sens. “Diverses associations caritatives catholiques, partiellement financées par des gouvernements, prônent la haine d’Israël. La plupart ont leur siège en Europe occidentale. Trócaire , ONG irlandaise et Cordaid, qui est néerlandaise, sont parmi les plus problématiques. Toutes deux sont membres du groupe Caritas Internationalis Article original. La majorité des membres de Caritas, cela dit, ne sont pas sur une ligne identique ».


Yitzhak Santis

Yitzhak Santis officie en tant que Chef des Programmes de NGO Monitor . Il était Directeur du Projet Moyen-Orient au Conseil Communautaire juif de San Fransciso, où il a été en poste durant 21 ans, jusqu’à son Aliyah en Israël, en 2011.

Il explique : “Il existe deux grandes “familles” officielles d’organisations caritatives catholiquesCaritas Internationalis et Pax Christi. Caritas Internationalis est une confédération globale de 165 organisations catholiques apportant une assistance humanitaire d’urgence et de développement international. Elle se décrit comme « faisant partie de l’Eglise Catholique » et a élu ses quartiers-généraux dans la Cité du Vatican, avec des succursales à New-York City et Genève. Le Pape Jean-Paul II a accordé à Caritas un « Statut Juridique Canonique ».

Trócaire fut fondée en 1973, en tant qu’agence de développement à l’étranger de l’Eglise catholique d’Irlande. Ses activités politiquement orientées incluent les modalités de recrutement de ses employés, ses partenariats, les documents qu’elle publie, ses positions politiques et ses choix de financement. Trocaire mène une politique d’incitation au boycott et aux sanctions contre Israël, et, par conséquent, influe en ce sens sur les politiques européennes– pour la suspension des accords commerciaux aux bénéfices mutuels. Elle a essayé de bloquer l’intégration d’Israël parmi les pays de l’OCDE . Tous ces partis-pris vont à l’encontre de la politique suivie par le gouvernement irlandais.

“L’histoire du large spectre d’activités anti-israéliennes, menées par Trócaire, inclut, entre autres, une campagne lancée contre la barrière de Sécurité et le partenariat d’évènements commémorant la « Nakba ». En 2007, Trócaire s’est associée à l’ONG palestinienne Badil, dans un “appel à l’action”, qui prônait des boycotts et des sanctions anti-israéliennes. En 2013, Trócaire a coparrainé une Conférence Internationale sur “le Droit au Retour”, organisée par l’ONG Zochrot, basée en Israël, qui promulgait « le droit au Retour » (des Palestiniens) et une « Solution à un Seul Etat » (palestinien) au conflit palestino-israélien.

“Trócaire reçoit des subventions d’Irlande, du Royaume-Uni et de l’UE, aussi bien que de la part d’autres agences d’aide catholiques, financées par leurs gouvernements respectifs. En 2013, le financement total de Trocaire, par le biais « d’Agences et Contributions » s’élève à, approximativement, 30 millions d’€, dont 23 millions proviennent de sources gouvernementales.

“Les activités de désinformation de Cordaid s’illustrent surtout par ses choix de financements, de publications et leurs prises de positions politiques. C’est un membre associé à d’autres organisations basées en Hollande de l’Organisation des Citoyens Unis pour la Paix, qui prône le Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS), contre Israël. Le Directeur de Cordaid, René Grotenhuis, a argumenté, durant une audition au Parlement néerlandais, que BDS est une tactique purement défensive, parce qu’il « est important que les gens en Palestine puissent chercher des moyens de résister à l’occupation, et il s’agit d’une façon non-violente de le faire ».

“En 2012, Cordaid s’est joint à une coalition de 22 ONG européennes, dans la production d’un rapport intitulé : Trading Away Peace: How Europe Helps Sustain Illegal Israeli Settlements Brader la paix. Comment l’Europe contribue à soutenir les implantations israéliennes illégales“>Article original. Il fait de la publicité pour l’agenda de BDS, en appelant l’UE et les gouvernements européens à lancer une guerre politique et commerciale, par des sanctions économiques contre Israël. Cordaid s’est, aussi, joint un rapport de 2009, intitulé : Failing Gaza: No rebuilding, no recovery, no more excuses Gaza s’effondre. Aucune reconstruction,Pas de reprise, aucune excuse”>Article original . Ce rapport va même jusqu’à prétendre, de façon mensongère, que Gaza serait encore « occupée ». Cette organisation finance aussi diverses ONG anti-israéliennes en Israël et dans les territoires palestiniens.

“Cordaid est régulièrement subventionné par le gouvernement hollandais. Le montant des sommes allouées est variable. Entre 2007 et 2010, Cordaid a bénéficié d’une aide de 422 millions d’€. Du fait d’une réduction des subventions d’Etat, il a reçu 69 millions en 2011.

Pax Christi International (PCI) se décrit comme “un mouvement et réseau catholique mondial pacifique qui œuvre pour instaurer la paix, le Respect des Droits de l’Homme, la Justice et la Réconciliation dans les zones du monde déchirées par les conflits ». La page du site internet de PCI sur le Moyen-Orient traite d’un certain nombre de conflits dans la région, dont la situation en Syrie, au Liban, en Egypte, en Irak. Pourtant les ressources consacrées au conflit palestino-israélien surpassent celles consacrées à toutes les autres causes et de loin. Jusqu’à la fin de cette année 2013, plus du double de mots rédigés le sont sur ce conflit plutôt que sur tous les autres réunis.

“La section anglaise de PCI fait la promotion d’un Projet de l’Avant à Bethléhem qui « tire parti de l’expérience de Pax Christi dans son travail de solidarité avec le peuple de Palestine ». Elle s’est jointe, également, à la Campagne de Solidarité avec la Palestine, le 27 novembre 2013, pour mener une action de « lobbying national au Parlement en faveur de la Palestine » . Cet agenda de relations publiques comprenait le fait « de favoriser la nomination à venir de votre Député au Parlement. Le sujet à soulever sont : « le nettoyage ethnique » (?) des Bédouins Palestiniens du Neguev ; l’interdiction des produits provenant des « Implantations illégales » (?) israéliennes ; le « respect pour le droit des prisonniers et la fin du siège de Gaza ».

Santis conclut : “”De nombreuses organisations caritatives catholiques coparrainent fréquemment des rapports et des lettres ouvertes aux termes litigieux, reçoivent des fonds les unes des autres et cofinancent les mêmes projets. A NGO Monitor, nous avons lancé notre « Projet de recherche sur BDS. Nous projetons de faire plus de recherches sur les relations complexes entre les gouvernements, les églises et les sociétés d’aide aussi bien catholiques que protestantes, les ONG et les organisations de Défense des Chrétiens Palestiniens. Cela conduira aussi à suivre les mouvements d’argent, autant que les courants et activités idéologiques et théologiques de cette matrice ».

Le Dr. Manfred Gerstenfeld est membre du Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem, qu’il a présidé pendant 12 ans . Il a publié 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

1 COMMENT

  1. BEAUCOUP DE CATHOLIQUES font fi de la haine active des islamistes à leur égard. Cette haine se traduit dans beaucoup de pays musulmans par des persécutions, viols, assassinats, destruction d’Eglises,…
    Alors pourquoi cette haine maladive d’Israël?
    Robert Albarédes publie un article qui montre comment le Pape et la hiérarchie catholique favorise l’Islam pour en fait détruire le Carholicisme encouragés par le fait que les catholiques fuient leur religion. Et il est connu que le Vatican mène ouvertement également une politique anti isralienne.
    La question est la suivante: cette approche anti juive des catholiques restant et ce rapprochement à l’Islam ne sont-ils pas à la source du raisonnement suivant: si nous nous disparaissons que les Juifs aussi disparaissent!…?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here