Des membres du Hezbollah tués et blessés dans l’explosion d’un véhicule piégé au Liban.

0
11

L’explosion a eu lieu, tôt mardi 17 décembre, vers 4h matin, sur la route de Baalbek, entre Shouba et Wadi Abu Moussa, à l’Est du Liban, quand des hommes armés du Hezbollah ont ouvert le feu, soit sur un véhicule BMW 525i, soit sur un 4×4 Cherokee, selon des versions divergentes.On a d’abord pensé que l’engin a explosé soit, à la suite de cet échange de feu, soit en étant déclenché par le conducteur. Il s’est, par la suite, confirmé qu’il s’agissait d’un attentat-suicide, sans doute prévu pour se produire à deux kilomètres de l’impact, sur une position fortifiée du Hezbollah. Le Van des miliciens chi’ites se serait interposé pour lui barrer la route.

Il y a des morts et des blessés. La zone ayant été bouclée par la milice terroriste, on n’en connaîtra, sans doute, jamais le nombre exact.

Des ambulances se sont rendues d’urgence sur place pour récupérer un nombre encore inconnu de pertes et de blessés. Après les attentats meurtriers à la voiture piégée dans les bastions-mêmes du Hezbollah à Beyrouth, le Hezbollah est en état d’alerte et surveille les voitures susceptibles d’être piégées qu’il s’attend à lui être destinées.

Sources : DEBKAfile Article original, lorientlejour.com Article original 17 décembre 2013, 7:44 AM (GMT+02:00)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here