Des cadavres d’étrangers, dont un Européen, trouvés à Homs

0
8

Les autorités syriennes affirment avoir découvert plusieurs corps d’étrangers à Homs (centre), dans le quartier de Baba Amr, dont un Européen accusé d’avoir aidé les rebelles et portant le passeport du journaliste espagnol Javier Espinosa, rapporte mercredi la presse syrienne. Correspondant du quotidien El Mundo, Javier Espinosa avait quitté Baba Amr
le 29 février pour le Liban, après avoir survécu au bombardement dans lequel
ont été tués la journaliste américaine Marie Colvin et le photographe français
Rémi Ochlik le 22 février.

Il avait indiqué avoir perdu toutes ses affaires dans sa fuite, lorsque des
tirs de l’armée syrienne l’avaient visé.

« Plusieurs cadavres (…) ont été découverts à Baba Amr (…) qui ne sont
pas ceux de Syriens », a déclaré un expert des services de sécurité au
quotidien à grand tirage al-Watan.

« Le plus grand mystère » entoure le corps d’un Européen « en possession du
passeport et de la carte de presse de M. Espinosa », précise l’expert, selon
qui le cadavre « appartient probablement à un citoyen européen » membre de
services de renseignements ou d’une société de sécurité, « qui dirigeait » des
insurgés à Baba Amr.

Les services de sécurité assurent que « le journaliste espagnol connaît
l’identité de l’individu qui était en possession de ses papiers et les lui
aurait transmis », pour une raison non précisée.

Baba Amr a été bombardé pendant un mois par les forces syriennes qui l’ont
repris jeudi, faisant quelque 700 morts et des milliers de blessés, selon
l’ONG Human Rights Watch.

DAMAS, 7 mars 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here