Des Rabbins mafieux extorquaient le “get” par la violence

19
14

Un réseau d’extorsion autour des situations de divorce ultra-orthodoxe débusqué à New York.

Un groupe de Rabbins arrêtés sur accusation d’avoir embauché des voyous pour kidnapper, passer à tabac les maris récalcitrants qui refusent de donner le « Get » (divorce religieux). Quatre hommes ont été arrêtés, mercredi, dans une Yeshiva de New-York, car soupçonnés de diriger un réseau d’extorsion qui, en échange de dizaines de milliers de $, faisait pression sur des hommes orthodoxes, afin qu’ils concèdent le divorce religieux à leurs femmes.

Le FBI a déclaré que le Rabbin Mendel Epstein, le Rabbin Martin Wolmark, le Rabbin Jacob Goldstein et un quatrième homme, Ariel Potash, ont été arrêtés sur le soupçon de « complot en vue de kidnapper, enlever, séquestrer contre rançon et menacer de forcer un homme pour le conduire au divorce », a révélé la TV ABC-TV de New York Article original jeudi.

Six autres hommes ont aussi été arrêtés, en lien avec l’affaire, mais n’ont pas encore été inculpés. Plusieurs autres localisations, dont une maison à Brooklyn, ont été fouillées, en lien avec le dossier.

L’enquête s’est déroulée dans les comtés d’Océan et de Middlesex, et le comté de Rockland, à New York. Plusieurs prévenus ont été arrêtés durant la nuit, lors de descentes dans deux états, y compris à Brooklyn, a dit le FBI. Il est prévu qu’ils soient présentés devant le Tribunal fédéral de Trenton, jeudi prochain.

Un agent féminin sous couverture a été utilisée pour monter une mise en scène, déclare le FBI, qui a attesté qu’Epstein « parlait de forcer au consentement par le biais de « mecs costauds » qui font usage de câbles électriques, du karaté, de menottes… et mettent des sacs en plastique sur la tête des maris ».

Les Rabbins, d’après ce qui est rapporté, ont avoué qu’ils menaient de telles opérations, plusieurs fois par an, en exigeant des rémunérations allant jusqu’à 100.000 $, et l’avoir fait durant près de 20 ans.

Les agents sous couverture étaient une femme, qui s’est fait passer pour une épouse incapable d’obtenir le divorce (« get ») de son mari juif orthodoxe, et son frère. Ils ont rencontré Epstein à son domicile du Comté d’Ocean, en août, où le Rabbin a parlé de « kidnapper, passer à tabac et torturer les maris de façon à les contraindre au divorce », explique la plainte.

“Fondamentalement, tout ce que nous avons à faire, c’est de kidnapper un type pour quelques heures, de lui fiche une raclée et de le torturer et, ainsi, le pousser à donner le get », disent les propos rapportés d’Epstein, au cours de la conversation, qui a été filmée sur une vidéo.

Epstein est aussi cité en train de dire qu’il veut employer un câble électrique pour torturer le mari réticent. « Si ça peut faire bouger un taureau qui pèse 5 tonnes… vous la placez dans certaines parties de son corps et, en moins d’une minute, le type comprendra », disait-il, selon le plainte rédigée.

Selon la loi juive traditionnelle, il n’y a que les hommes qui puissent déclencher le divorce, ce qui a mené au phénomène des agunot –
littéralement, « des femmes enchaînées » – des femmes qui sont séparées de leurs époux, mais ne peuvent pas entériner un divorce religieux, parce que le mari refuse, pour des raisons diverses, de fournir le get, le document officiel de divorce.

Si le mari refuse de le donner, la femme a le droit de le poursuivre, devant un tribunal rabbinique.

La plainte du Tribunal explique qu’un tribunal rabbinique s’est tenu au Comté de Rockland, le 2 octobre, comme partie intégrante de la mise en scène montée par le FBI, où assistaient les quatre prévenus, et durant lequel l’usage de la violence a été autorisée contre le mari de cette femme.

PAR L’EQUIPE DU TIMES OF ISRAEL ET L’ AP 10, octobre 2013, 7:55 pm

timesofisrael.com Article original

Adaptation : Marc Brzustowski

19 COMMENTS

  1. Il est juste de rappeler que de vrais Talmidei Hahamim ne sauraient rester inactifs et “neutres” face aux injustices et à la violence quelle qu’elle soit et ici celle faite à leur mère, à leur soeur, à leur fille et à toutes les épouses juives en détresse. Dans une société perverse, du type de celle de Sodome, dans laquelle dominent les hommes et le sacrifice des femmes, on punit les victimes qui se rebellent au lieu de rechercher et de condamner les véritables auteurs de la violence couverte par les institutions. Pourquoi les femmes ne viendraient-elles pas au secours de ces Talmidei Hahamim qui défendent leur honneur, celui de la Tora et celui de l’amour du couple dans la dignité et non plus sous la domination exclusivement mâle, en formant une cellule d’écoute et d’intervention pour toutes les femmes dans cette situation de difficulté ? Ceci n’existe pas dans nos institutions à ma connaissance. Se méfier des groupes fédérés par des avocat(e)s qui trouvent là un marché captif.

  2. article de manipulation; les faits sont de l’à peu pres, ecrits par des ignorants qui cherchent à taper sur le Judaisme pour calmer leur remords de mecreants; c’est bon signe qd meme, ca prouve que ca leur crée des complexes, ya de l’espoir

  3. CELA EST UNE PRATIQUE COURANTE
    ANCIEN JUIF ORTHODOXE ET TOUJOURS PRATIQUANT JE CONNAISSAIS PARFAITEMENT CES PRATIQUES MAIS SANS L ASPECT AUSSI ” VOYOU” ET FINANCIER

    UNE INDICATION FONDEE SUR UNE AUTRE EXPERIENCE
    AYANT OSE CRITIQUER LE FONCTIONNEMENT DES ECOLES JUIVES , J AI APPRIS PAR UN HEUREUX HASARD QUI M A ETE FAVORABLE QUE DES ORTHODOXES ENVISAGEAIENT DE PAYER DES ” VOYOUS” POUR M INTIMIDER ET M EMPECHER DE PARLER
    LE JUDAISME DOIT SE LIBERER DE SES RABBINS ACTUELS
    QUE D IEU NOUS AIDE TOUS

  4. Ce n’est pas des vrais orthodoxes qui agissent ainsi par la violence, c’est plutôt du côté de certains milieux traditionalistes que cette pratique s’est développée. La fin justifiant les moyens ….

    La tendance inquietante , et décriée et dénoncée devant ces divorces en série (phénomène de société ?) a 90% déclenchés par les femmes et souvent montés artificiellement par des avocats “experts” en la matière et pas du tout désintéressés ……doit nous faire réfléchir sur les motivations réelles ou supposées de ces procédures .

    Et en définitive, la “victime” n’est pas souvent celle que l’on croit.

    Pour conclure, les “orthodoxes” et les autres savent parfaitement qu’un guet extorque par la force est nul et non avenu , jamais le judaïsme (authentique) ne justifie ou légitime la violence d’aucune sorte. et si c’est le cas , il y a “accointance” sousjacente avec des institutions étatiques….

  5. Bonjour Pipo,

    Ça existe. Et vous avez même un large choix. Christianisme, Islam, Bouddhisme…
    Si la torah ne convient pas, je suis désolé pour vous. Vous êtes libres; il me semble. Mais laissez moi tranquille, svp.

  6. C’est tout comme l’état suisse qui sous des apparences de légalité, pille les familles dans le cadre des divorces difficiles. Pratique courante et universelle bénie par les biens pensants et tous ceux qui en profite. Mais ne vous y tromper pas, chacun récoltera ce qu’il aura semé quand ce temps de grâce sera échu.

  7. La Méthode me parait excellente contre ces fils de pute ou sons of a bitch qui refusent le Guet; mais les tarifs me paraissent d’une part excessifs et je ne vois pas pourquoi l’épouse elle-même ne se chargerait pas de cette “Mise en demeure” très spéciale mais efficace.
    Quand on voit l’archaïsme paranoïaque juif, on a du mal à critiquer les vilains Muz et les autres idiots de goyim….

  8. “Voilà les conséquence dans un monde moderne, amoral et cupide d’une halakha devenue obsolète sur biens des aspects” : votre commentaire est d’une totale exactitude ! Il faut très vite arrêter cette mascarade, découlant au moins implicitement d’une survivance de la polygamie, incompatible avec notre monde actuel : les “agounot” aux USA, en France ou ailleurs (sauf exceptions comme en Israël ou des règles pénales s’appliquent plus ou moins contre les maris récalcitrants) sont des épouses complétement démunies et la jurisprudence française ne leur apporte que peu de solutions pour réparer ce vrai scandale halah’ique ! Alors, tout est bon pour en sortir et plusieurs rabbins consultés ont souvent évoqué les pressions et violences physiques pour impressionner les maris récalcitrants voulant échanger le plus souvent le guet contre tel ou tel avantage financier comme la seule solution !

  9. Sachez cher Pippo que le judaïsme est évolué seulement il faut savoir lire la Halaha et vous n’igonorez pas que l’étude masculine ne comporte que des lectures aux avantages des hommes.

    Celui qui sait lire parfaitement la Guemara et tous les “méfahchim” qui apportent leurs points de vues, sait que les secrets qui s’y cachent risqueraient de décevoir la gent masculine.

    Ne croyez pas que les femmes sont dupes mais en effet elles n’ont pas le pouvoir dans ce bas monde, mais méfiez-vous qui sait un jour !!!

  10. Chaque enfant qui fréquente l’école juive connait cette loi de la Torah, ramenée par Maïmonide, que tous les moyens doivent être mis en oeuvre par le Beit Din pour forcer un mari récalcitrant à donner le guet.
    Les rabbins en France sont souvent trop timorés pour le faire, Bravo à ces rabbins américains qui ont eu le courage d’aller jusqu’au bout pour libérer ces femmes enchaînées (agounot).
    S’ils se retrouvent en prison, ils sont les dignes successeurs, de ceux qui, depuis Rabbi Akiva, ont rempli les geôles des romains, de l’inquisition, de Hitler, de Staline, et consorts, pour avoir osé défendre la Torah (et libérer les femmes).

  11. “Voilà les conséquence dans un monde moderne, amoral et cupide d’une halakha devenue obsolète sur biens des aspects” : votre commentaire est d’une totale exactitude ! Il faut très vite arrêter cette mascarade, découlant au moins implicitement d’une survivance de la polygamie, incompatible avec notre monde actuel : les “agounot” aux USA, en France ou ailleurs (sauf exceptions comme en Israël ou des règles pénales s’appliquent plus ou moins contre les maris récalcitrants) sont des épouses complétement démunies et la jurisprudence française ne leur apporte que peu de solutions pour réparer ce vrai scandale halah’ique ! Alors, tout est bon pour en sortir et plusieurs rabbins consultés ont souvent évoqué les pressions et violences physiques pour impressionner les maris récalcitrants voulant échanger le plus souvent le guet contre tel ou tel avantage financier comme la seule solution !

  12. Voilà les conséquence dans un monde moderne, amoral et cupide d’une halakha devenue obsolète sur biens des aspects, en particulier cette loi sur la soumission de l’épouse au mari pour l’obtention du get. Même quand c’est le mari qui s’est comporté comme le dernier des salauds, et on en connaît tous des exemples, c’est de sa seule volonté que son épouse recouvrera sa liberté religieusement. Il faut que le judaïsme évolue avec la société, il y a encore trop de lois imprégnées de machisme, à ne parler que des rapports hommes-femmes. Et sur d’autres sujets il y aurait aussi beaucoup à dire: cacherout, matrifilliation, interdits chabbatiques… Rien n’excuse bien sûr le comportement de ces “rabbins” à 2 dollars (on a les mêmes en France à 2€) mais leur malhonnêteté n’aurait pas été sollicitée si une loi plus équilibrée sur le divorce n’avait pas au fil des siècles et de l’émancipation des femmes remplacé celle qui est ici mise en cause . Laissons cet article digne des pires faits divers dans les mains de ceux qui nous adorent (…) et nous verrons de quoi nous serons qualifiés…

  13. J’ai toujours été Machos.Mais dans certains cas voir ce que des epoux mafieux sont capables de faire subir et a leurs épouses et surtout a leurs propres enfants!!!!
    C’est honteux.
    Ils méritent une raclée.
    Alain Levy
    Marseille

  14. Moi ce qui m’intéresse c’est ce qui se cache derrière cette mascarade !

    Des femmes qui souffrent parce que les hommes ont tous les pouvoirs, méfiez-vous messieurs cela peut se retourner contre vous et là vous n’aurez plus le monopole.

    De toutes les façons certains ont bien mérité cette raclée !

    Chabbat chalom à tous et à toutes !

  15. Qu’est-ce que c’est que ces horreurs dont on nous abreuve sur la toile? à ne plus oser consulter la moindre information;

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here