Démission de Théo Klein

0
12

Théo Klein a été le Président du CRIF à la fin des années 80. Actuellement Président d’honneur du CRIF, Théo Klein vient de présenter sa démission.

Pas grand monde n’aurait su que M. Klein était Président d’honneur du CRIF s’il n’avait pas démissionné de cette fonction honorifique. La raison de sa décision en est la prise de position de l’actuel Président Richard Prasquier sur le dossier de l’Affaire Al-Dura. Théo Klein a exposé cela dans une lettre adressée au Président du CRIF publiée dans l’hebdomadaire Le Point .

Nous avons interviewé Théo Klein sur ce sujet. D’emblée, Théo Klein s’est prévalu de sa citoyenneté israélienne.

Il nous a toutefois informés qu’il n’a jamais vraiment résidé en Israël à titre permanent.

Il a tenu à ce que l’interview se fasse en hébreu, mais dès que les aspects juridiques ont été abordés, ne pouvant continuer dans cette langue, la conversation s’est poursuivie en français.

Théo Klein s’insurge du soutien de M. Richard Prasquier à Philippe Karsenty.

Théo Klein affirme que toutes les instances juridiques saisies du litige entre Charles Enderlin et Philippe Karsenty ont statué que ce dernier avait diffamé France 2, y compris la Cour d’appel qui l’a relaxé en mai 2008.

Interrogé sur la décision de la Cour de cassation, la dernière en date, Maitre Théo Klein n’a pas su nous dire sur quoi elle portait, si ce n’est qu’elle confirmait selon lui la diffamation.

Maitre Théo Klein n’a pas sur nous citer une seule phrase de ce verdict confirmant son assertion.

Sur le procès en diffamation intenté par Philippe Karsenty à Canal plus, Théo Klein n’a pas su répondre pour quelle raison Karsenty l’avait gagné.

Concernant le docteur Yéhouda David relaxé en cours d’appel du procès en diffamation intenté par Djamal Al-Dura, Théo Klein ne savait de quoi il s’agissait précisément.

En revanche, Théo Klein s’est ouvert en toute franchise sur sa relation d’amitié de longue date avec Charles Enderlin, le correspondant de France 2 à Jérusalem.

M. Klein a nié qu’Enderlin lui aurait demandé d’intervenir en sa faveur en le sollicitant à écrire sa lettre publiée sur Le Point.

La missive de Théo Klein a motivé, comme par hasard, un autre journaliste de l’hebdomadaire Le Point, Claude Askolovitch, à jouer en second violon dans cette partition de soutien à Enderlin.

Claude Askolovitch est aussi un proche d’Enderlin et a signé la pétition de soutien à ce dernier en 2008 .

Non sans mépris, Askolovitch n’a pas omis dans cette colonne de régler ses comptes avec la Communauté juive.

Selon lui, chose impardonnable, les Juifs de France auraient opéré un virage à droite toute.

Consécutivement aux revers juridiques de France 2, Canal Plus et Jamal Al-Dura, l’étau se resserrant sur le correspondant de France 2, nous aurions tendance à penser que les amis d’Enderlin interviennent dans une tentative de semer la confusion dans les esprits.

D’autre part, cela a pour objectif de discréditer, voire intimider, les personnes et organismes qui tentent de faire la lumière sur le méga attentat médiatique que fut l’Affaire Al-Dura.

Dans ce dessein, les grosses pièces d’artillerie lourde sont remises en service, même si une épaisse couche de rouille les recouvre.

Cette démission de Théo Klein est donc un développement annexe de plus de cette Affaire.

Elle est révélatrice de bien des compromissions procédant de l’adoption des thèses de l’ennemi arabe par des éléments juifs se targuant d’être sionistes, vecteurs en la circonstance de la plus énorme calomnie antisémite contre l’Etat d’Israël et de l’étouffement de la vérité.

Au CRIF, apprenant par la presse que cette lettre lui a été adressée par Théo Klein, le Président Richard Prasquier n’a pas tardé à répondre aux accusations proférées par ce dernier sur l’hebdomadaire le Point.

Nous n’avons pas manqué de critiquer âprement le Président du CRIF en diverses occasions.

Cette fois-ci, nous tenons à le féliciter de tout cœur.

En premier lieu, pour le soutien qu’il octroie depuis longtemps à Philippe Karsenty dans sa lutte de longue haleine pour la vérité contre France 2.

En effet, prendre position pour Karsenty a exposé M. Prasquier et le CRIF à l’opprobre des milieux médiatiques.

En second lieu, nous recommandons à nos internautes de prendre connaissance de la remarquable réponse de M. Prasquier à Théo Klein sur le site du CRIF publiée le 12 mars

Meir Ben-Hayoun

Israel 7

Mardi 13/03/2012

http://www.israel7.com/2012/03/demission-de-theo-klein/

1 COMMENT

  1. « Les théories du complot sur l’affaire al-Dura sont délirantes et irrationnelles, mais elles sont aussi plus (ou moins), que cela : elles sont indécentes. »
    « Alors, ça suffit, les dingues du complot. Ce que vous faites est dégoûtant. Et vous n’aidez pas non plus la cause d’Israël, vous lui nuisez »

    Ce sont les conclusions de Larry Derfner, dans un article du Jerusalem Post de juin 2008, au terme d’un argumentaire très serré. Pour une traduction française, voir :

    [Affaire al-Dura-Enderlin : un peu de bon sens SVP-> http://www.lapaixmaintenant.org/Affaire-Mohammed-al-Dura-Enderlin%5D

    Alors, merci Théo Klein !
    Le CRIF ne représente plus les Juifs de France, mais devient une ambassade d’une tendance israélienne extrémiste. Il pratique ainsi un amalgame qui fait la joie des racistes de tous bords.

  2. Je constate tristement combien Charles Enderlin pèse lourd.
    Pourquoi tant de méprise à la défense d’Israël, car il s’agit là d’élucider la vérité sur un mensonge à grande échelle.
    Tout le monde sait que le journalisme n’est pas une profession de foi, et parfois la politique s’en mêle ce qui devient incontrolable.
    Enfin, je suis indignée quand je vois “ces” franco-israélien dénigrer Israël.
    Lorsqu’on est Juif, on n’a pas de nationalité, on a qu’une patrie, et parfois un pays adoptif sympathique.
    A bon entendeur, chalom.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here