Décès du soldat israélien de 18 ans poignardé à Afula

2
10

L’agresseur, un Palestinien de 16 ans habitant de Jénine, dit avoir agi par vengeance.

Un soldat israélien, âgé de 18 ans, incorporé dans Tsahal depuis juste deux semaines, a succombé à ses blessures après avoir été poignardé mercredi par un Palestinien de 16 ans, dans un autobus dans le nord d’Israël, a annoncé la police.

Le soldat Eden Atias a été poignardé dans le cou et son assaillant Hussein Jawadra, originaire de Jénine et entré illégalement en Israël, a été immédiatement arrêté. Interrogé par la police, l’adolescent a expliqué son geste comme une vengeance à cause des membres de sa famille emprisonnés en Israël. Selon le site d’information Ynet, ses deux frères sont détenus dans des prisons israéliennes.

L’oncle de l’adolescent serait actuellement emprisonné en Israël accusé d’avoir mené une attaque terroriste.

L’attaque s’est produite dans un bus en provenance de Nazareth, au moment où il entrait dans la gare centrale d’autobus d’Afula.

Les passagers du bus ont réussi à maîtriser l’agresseur et à le livrer aux gardes de sécurité de la gare.

Immédiatement après l’incident, la police a évacué les alentours craignant qu’il y ait un engin explosif.

Un témoin a déclaré à Ynet que la victime dormait quand elle a été attaquée et qu’elle a entendu des cris et vu des soldats entourer l’agresseur. Le Shin Bet a enregistré 131 attaques terroristes le mois dernier en Cisjordanie et à Jérusalem, dont 10 attentats à l’explosif, 116 bombes incendiaires et deux personnes poignardées: un homme qui a été tué dans la vallée du Jourdain et une fillette de 9 ans blessée à Psagot.

Le vice ministre de la Défense Danny Danon qui fait partie de l’aile dure du Likoud a aussitôt réagi, appelant le Premier ministre à ne plus libérer de prisonniers palestiniens dans le cadre du processus de paix. « Les discussions nous abusent, nous devons y mettre un terme« , a-t-il dit. Quant à l’organisation qui rassemble les familles des victimes d’actes terroristes Almagor, elle a également dénoncé les récentes libérations de prisonniers palestiniens.

Dans le cadre des pourparlers de paix, Benyamin Netanyahou s’est engagé à relâcher 104 détenus palestiniens, la plupart responsables d’actes terroristes et de la mort de civils et soldats israéliens. Plus de 50 prisonniers ont déjà été relâchés.

i24news.tv Article original

2 COMMENTS

  1. Pauvre gamin ,

    Qu’est ce que ce pays de m. , pays en guerre , où des tueurs peuvent s’infiltrer et tuer à l’aise, tranquillement ?

    Certainement avec l’accord implicite des autorités qui savent qu’il y a des Palos prétendant au travail et des employeurs israéliens pour les recruter .

    Gagnant gagnant sauf pour les victimes .

    Ce pays , dont certains ne cherchent qu’à faire du business et du fric facile , ne m’inspire plus du tout.

    Qu’attend on pour pendre haut et court cette racaille sur une place de Djenine pour exposer sa dépouille aux candidats-tueurs et pour laisser cette dépouille pourrir au soleil de sa ville maudite ?

    Le reste , c’est du bla bla

  2. Les conséquence d’une maudite guerre qui n’arrive jamais , les haines sont trop installés ! Et certains fumiers parasite le processus de paix , tu m’étonnes ça n’arrange pas les affaires de certains opportunistes !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here