Damas fustige les ingérences des pays du Golfe dans le conflit

0
12

La Syrie a fustigé mercredi les ingérences des
pays du Golfe qui ont appuyé lors de leur sommet à Koweït la rébellion contre
le régime, les accusant de soutenir un “terrorisme organisé”. “Les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) soutiennent et
pratiquent le terrorisme (…) en finançant (les rebelles) et en (leur)
fournissant des armes (…), prouvant l’implication de certains gouvernements
dans le terrorisme international organisé”, a indiqué le ministère syrien des
Affaires étrangères dans un communiqué diffusé par la télévision d’Etat.
Les six monarchies du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont affiché
mercredi, à la fin de leur sommet annuel à Koweït, une ligne dure sur la
Syrie, réclamant le retrait de “toutes les forces étrangères” de Syrie dans
une allusion aux combattants du mouvement chiite libanais Hezbollah et des
conseillers de l’Iran qui soutiennent le régime de Bachar Al-Assad.

S’en prenant violemment notamment à Ryad, le ministère syrien a affirmé que
“ceux qui ont participé aujourd’hui au sommet au Koweït, et à leur tête le
régime saoudien, contribuent en grande partie au meurtre des Syriens, à la
destruction de l’Etat. Leur tristesse à l’égard de la souffrance du peuple
syrien n’est que larmes de crocodile”.

Conduit par l’Arabie saoudite qui soutient fermement la rébellion contre le
régime syrien, le CCG a apporté un soutien sans faille à une participation de
l’opposition à la conférence internationale de paix sur la Syrie, dite Genève
2, prévue le 22 janvier.

DAMAS, 11 déc 2013 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here