DSK ne passe pas inaperçu à Cambridge

0
7

Une manifestation a été organisée par des féministes et les avocats de Nafissatou Diallo, pour empêcher la conférence sur l’économie que Dominique Strauss-Kahn doit tenir dans l’université. Rarement une conférence sur « l’état de l’économie mondiale » aura autant fait parler les étudiants de Cambridge.

Et pour cause, elle doit être donnée ce vendredi à 19h30 par l’ancien directeur du FMI, Dominique Strauss-Kahn.

Il a été invité par « Cambridge Union Society », le bureau des élèves de la prestigieuse université.

Et visiblement, une partie des étudiants se souvient plus de la sordide affaire du Sofitel que de ses quatre années passées à la tête de l’organisation internationale.

Un groupe féministe appartenant au syndicat CUSU (Cambridge university student’s union) a appelé à manifester contre la venue de l’ex-patron du FMI.

Selon elles, « donner à cet homme la possibilité de s’exprimer lui confère une légitimité publique, à un moment où il est à nouveau interrogé par la police ».

Furieuses que cette invitation lui offre « une tribune pour s’exprimer (…) alors que les personnes qui ont survécu à des agressions sexuelles sont ignorées », elles comptent faire entendre leur colère.

Un appel qui a été entendu, selon Jean-Marc Ducos, grand reporter au Parisien, qui se trouve sur place.

« Trop de monde pour l’amphi prévu et changement de salle dans la cohue. La manif organisée par les étudiants est un succès », a-t-il écrit sur Twitter. L’avocat de Nafissatou Diallo, la désormais célèbre femme de chambre, a même traversé l’Atlantique pour se joindre à elles.

Un acte éminemment politique à quelques jours de la première audience civile aux Etats-Unis.

« C’est un homme très populaire ici »

Mais si les féministes sont parvenues à faire parler d’elles, leur combat suscite le débat au sein de l’université.

La pétition qu’elles ont lancé a recueilli 800 signatures sur les 17 000 étudiants que comptent le campus.

Certains d’entre eux sont même enthousiastes à l’idée d’écouter l’ancien directeur du FMI.

« C’est un homme très populaire ici, car il est intelligent et mène une bonne réflexion sur les questions économiques », s’enthousiasme Jack Ogaan, étudiant en français et espagnol.

En ce qui concerne les différents ennuis judiciaires de l’ex-favori de la présidentielle française, il estime « qu’il est toujours présumé innocent.

D’autant qu’il vient pour parler d’économie.

Cette manifestation n’a aucun sens ».

Et l’étudiant d’ajouter: « ici, personne ne parle de l’affaire du Carlton ou de Tristane Banon.

Je suis au courant car je lis la presse française mais ça ne fait pas de bruit en Angleterre. »

Sur une large partie du campus, c’est l’indifférence qui domine.

« Ici, tout le monde s’en fout, c’est un non-évènement », affirme Aurélien, un Français qui mène un doctorat de biologie à Cambridge.

« Certains de mes camarades ne savent même pas qui est DSK.

Cela n’intéresse vraiment que les Français! »

Vendredi 9 mars 2012

Yann Duvert

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/dsk-ne-passe-pas-inapercu-a-cambridge_1091733.html

1 COMMENT

  1. Oui Armand ,

    C’est incroyable mais les féministes, fussent elles juives (Badinter, Halimi, Benbassa ), aiment les muzz.

    C’est comme ça. je n’ai pas peur d’affirmer cela.

  2. Ces féministes mangeuses de pudding n’ont pas le courage de manifester contre les muzz qui traitent leurs femmes comme des objets et qui les brutalisent , comme c’est le cas à Gaza où 37% des femmes sont maltraitées .

  3. Samedi 10 Mars

    Les étudiant(e)s anglais , forts de leur bon sens qui est ,d’ailleurs, celui de leur peuple , n’ont pas suivi les folles du féminisme gauchiste et tiers-mondisme , dans leur demande de boycott de D.S.K. .

    Ils sont venus , en masse, suivre sa conférence sur l’économie et n’ont , donc , pas tenu compte de ses mésaventures qui ne sont ni un crime ni même un délit .

    Car aller avec des prostituées , dans le climat de provocation sexuelle généralisée, climat exacerbé , dans lequel vivent et sont conditionnées les sociétés du monde occidental,

    N’est rien que banal .

  4. Je ne voterai pas socialiste et , pour moi , ce n’est pas une question de personnalité mais de ligne politique mais je trouve que

    Ces sales garces de féministes ne disent pas , et elles le savent , que leur figure de proue , Simone de Beauvoir,cette bourgeoise anticonformiste ,théoricienne féministe , elle , n’allait pas avec des Julot casse croûte ou avec des prostitués, comme cela a été le cas pour D.S.K. mais carrément avec des ELEVES , c’est à dire avec des adolescent(e)s qui lui étaient confiés afin qu’elle leur dispense un enseignement philosophique .Et cela ne la gênait pas un instant

    Dans certains cas , S de Beauvoir les passait à Sartre son compagnon , ni plus ni moins , avec délicatesse certes mais effectivement ,réellement quand même .Nous étions pourtant dans une époque plus respectueuse des bonnes mœurs

    Poursuivie par des parents , elle fut confondue et révoquée de l’Éducation nationale .Elle alla travailler alors dans une radio pro allemande , Radio Paris, où sévissait le milicien Philippe Henriot .

    Ces salopardes de féministes ne disent pas un mot des tournantes ethniques dans les banlieues ni même des terroristes poseuses de bombes qui ont quand même fait pire . Elles les protègent même et les admirent (Comité Djamila Boupacha )

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here