DSK : l’eurozone, un «radeau semblant sur le point de sombrer»

0
13

Pour son retour sur la scène économique, l’ancien directeur du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, s’est montré, lundi 19 décembre, particulièrement alarmiste concernant la crise de la zone euro, lors d’un forum économique, à Pékin.

Dans son discours, il a vivement critiqué les mesures de sauvetage prises à Bruxelles et a qualifié l’eurozone de «radeau semblant sur le point de sombrer», rapporte les Echos.

Après plus de 7 mois d’absence, DSK a choisi la capitale chinoise pour effectuer son retour à la vie publique afin de retrouver son statut de spécialiste en macro-économie, fort de son expérience à la tête du FMI, précise Le Figaro.

Mais il a refusé de faire des commentaires sur son actualité judiciaire, sur son état d’esprit ou sur son choix de la Chine pour revenir sur le devant de la scène. «Aucun commentaire», a-t-il asséné aux journalistes lui posant des questions sur sa vie personnelle.

Invité par le groupe NetEase, l’un des géants de l’internet en Chine, l’ancien directeur du FMI s’est montré très pessimiste à l’égard de la politique économique de l’Union européenne :

«Nous voyons les pays européens passer d’un plan (de sauvetage) à un autre, d’un sommet de la dernière chance à un autre, toujours sans admettre les pertes, toujours sans permettre une reprise de la croissance et toujours en échouant à restaurer la confiance.»

«Avec la récente tempête, le radeau semble ne plus être assez résistant», a-t-il affirmé en parlant de l’eurozone.

«Le fait que l’euro soit encore au milieu de la rivière et que l’union budgétaire ne soit pas réalisée le rend très très vulnérable et le radeau semble sur le point de sombrer.»

«Je ne suis pas persuadé que (le président français) M. Sarkozy et (la chancelière allemande) Mme Merkel se comprennent bien entre eux et c’est probablement une des raisons pour lesquelles le système européen a des problèmes pour avancer», a-t-il ajouté pointant du doigt le dysfonctionnement du couple franco-allemand.

L’ancien directeur du FMI s’était effacé de la vie publique après ses démêlés judiciaires aux Etats-Unis, accusé de tentative de viol par Nafissatou Diallo, femme de chambre à l’hotel Sofitel de New York. Les poursuites ont été abandonnées sur le plan pénal mais un procès civil se prépare. D’autres affaires restent en suspens, notamment celle du Carlton de Lille.

Slate.fr

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here