“Croix gammée et Croix rouge”, une relation sulfureuse

0
36

Les relations sulfureuses entre la Croix Rouge internationale et la dictature nazie -silence sur la Shoah, aide à la fuite de criminels de guerre et non des moindres, comme Adolf Eichmann- sont mises à jour dans un nouveau livre de l’historien autrichien Gerald Steinacher, “Croix gammée et Croix Rouge”.Fondé sur de nouvelles recherches, y compris dans les archives de la Croix Rouge, dorénavant plus aisément accessibles, le livre de Gerald Steinacher, enseignant à l’Université américaine du Nebraska, se veut cependant “non pas un acte d’accusation, mais une tentative de compréhension”, a-t-il déclaré à l’agence de presse autrichienne APA.

Il relève ainsi comme une illustration du changement de mentalité son invitation par la Croix Rouge à plusieurs conférences et séminaires.

Interrogé par l’AFP, le Comité international de la Croix Rouge (CICR), qui indique n’avoir pas encore pris connaissance du livre de l’historien, “déplore que des personnes demandent des documents de voyage sous de fausses identités et avec des papiers délivrés par d’autres autorités, abusant ainsi du but humanitaire” de la Croix Rouge.

Le CICR souligne que “l’immense majorité des documents de voyage délivrés par la Croix Rouge correspondent à ses objectifs humanitaires”, notamment pour “le retour de réfugiés, de personnes déplacées ou d’apatrides dans leur pays d’origine ou de résidence, ou bien encore vers un pays de leur choix disposé à les recevoir”.

Il n’en reste pas moins que l’historien chiffre à “plusieurs dizaines de milliers” le nombre de nazis qui ont pu échapper aux Alliés à la fin de la Seconde Guerre mondiale grâce à l’entremise de la Croix Rouge.

Les exemples les plus célèbres sont ceux de Josef Mengele, “le médecin” et “ange de la mort” du camp d’extermination d’Auschwitz, et d’Adolf Eichmann, l’organisateur de la machinerie de la Shoah. Parmi les preuves de l’implication de la Croix Rouge, la plus significative est le document de voyage qui avait permis à Eichmann de se réfugier en Argentine, retrouvé à Buenos Aires en 2007: il avait été délivré par la Croix Rouge internationale.

Quant aux raisons de cette attitude de la Croix Rouge, Gerald Steinacher en voit plusieurs: d’abord, pour beaucoup de responsables de l’organisation humanitaire, “les Allemands étaient surtout des victimes de la guerre et pas les criminels qui l’avaient déclenchée”. Ensuite, la Croix Rouge a cédé aux pressions des autorités suisses, pays neutre, qui avaient certes dès 1942 identifié l’Allemagne nazie comme “un grand danger”, mais qui, en conséquence, souhaitaient s’abstenir de tout geste hostile.


Les relations sulfureuses entre la Croix Rouge internationale et la dictature nazie -silence sur la Shoah, aide à la fuite de criminels de guerre et non des moindres, comme Adolf Eichmann- sont mises à jour dans un nouveau livre de l’historien autrichien Gerald Steinacher, “Croix gammée et Croix Rouge”. (c) Afp

Dernier point, le président de la Croix Rouge, Carl Jakob Burckhardt, était un anti-communiste notoire et il s’était donc efforcé de faire échapper le plus grand nombre d’Allemands à la zone d’influence soviétique. Et, à partir de 1947, l’éclatement de la “Guerre froide” entre les anciens alliés anti-nazis allait encore accentuer cette tendance, et pas seulement chez Burckhardt, comme en témoignent le recours par les Etats-Unis à d’anciens responsables de la Gestapo comme Klaus Barbie ou par l’Allemagne de l’ouest au général nazi Reinhard Gehlen pour diriger son service d’espionnage.

Pour Gerald Steinacher, “c’est pourquoi il faut analyser le silence sur la Shoah et l’aide à la fuite de dignitaires nazis dans ce contexte”.

Et, si au sein du CICR, “une majorité, surtout les femmes, s’était prononcée pour un appel dénonçant les crimes nazis, la direction s’était finalement ralliée à la position de Carl Jakob Burckhardt”.

Par ailleurs, l’historien rend hommage au “remarquable travail” de la Croix Rouge en faveur des prisonniers de guerre et rappelle que les détenus des camps de concentration n’étaient pas des prisonniers de guerre, alors que la Convention de Genève limitait le champ d’action de l’organisation humanitaire à ces derniers.

– “Hakenkreuz und Rotes Kreuz. Eine humanitäre Organisation zwischen Holocaust und Flüchtlingsproblematik” (“Croix gammée et Croix Rouge. Une organisation humanitaire entre l’Holocauste et la problématique des réfugiés”), par Gerald Steinacher, Studienverlag, Innsbruck, 212 pages, 24,90 euros – ISBN 978-3-7065-4762-8

VIENNE (AFP)

Nouvel Obs.com Article original

TAGS : Allemagne, juifs, Suisse, nazisme, Autriche, CROIX, ROUGE

Réseau Odessa Vatican

1 COMMENT

  1. JUSTE UNE QUESTION, COMBIEN DE JUIFS ONT ETE SAUVE PAR LA CROIX ROUGE DES CAMPS DE CONCENTRATION, DES FOUR CREMATOIRES, DES CHAMBRES A GAZ, DES MASSACRES A GRANDE ECHELLES DANS TOUTES L’EUROPE (ENTRE 6 ET 20 MILLIONS DE MORT). COMBIEN DE JUIFS LA CROIX ROUGE A T-ELLE SAUVE AVEC OU SANS FAUX PAPIERS A FUIR L’EUROPE DE CES MASSACRES, DES ENFANTS, DES FEMMES, DES VIEILLARDS. COMBIEN ?
    JE NE SUIS PAS UN NAIF ET SI VOUS L’ETES C’EST VOTRE PROBLEME, TOUS LE MONDE ETAIT AU COURANT ET TOUT LE MONDE SAVAIT CE QUI SE PASSAIT ET QUEL SORT ON LEUR RESERVE. TOUT LE MONDE MEME LES AMERICAINS TRES CHER ALLIES A ISRAEL LE SAVAIENT ET ILS N’ONT RIEN FAIT. POUR MA PART JE NE PARDONNERAI RIEN ET JE NE LIRAI PAS CE LIVRE DE MERDE QUI ESSAYE D’EXPLIQUER POURQUOI LES NAZI EUX ONT ETE AIDE PAR LA CROIX ROUGE.

  2. 1. longtemps president du CICR (un club sectaire suisse) etait le fameeux jurist … Huber, antisemite notoir.
    2. Et jusqu’a ce jour, l’etoile n’est que quelque chose d’equivalent a la Croix rouge, tandis que le demi-lune est egale.
    Il est vrai que Croix pour les juifs est impossible, mais les musulmans ont aussi eu l’occasion d’experimenter sur leur peau les bienfaits de l’amour chretien. Mais peut pas tellement que les juifs, aux moins 5-600 ans mons longtemps.

  3. du Jeu de Paume. quel honte de faire une telle exposition , pourtant je suis pour la liberté d’expression mais pas quand il y a une telle idéologie derrière ça sa me choc bien plus que la croix rouge .

    Je me pose vraiment des questions sur se gouvernement , d’abord le Qatar sachant qu’ils sont des antisémites virulents et maintenant cette exposition , pourtant la culture il y a de quoi faire il a fallu qu’ils choisissent celle là qui est douteuse et incite à la haine , ils vont avertir le public ? Trop tard ils vont juste soutenir se qui soutiennent cette idéologie , l’affaire Merah ne leur à pas suffit ? Je suis juive mais les nons juifs pourront se poser des questions comme je me les poses ! J’ai était de gauche pendant des années mais vue se que je peux voir aujourd’hui faisant l’apologie de cette culture , ma confiance est rompue , a quoi joue la France ?

  4. Hanry dunan !

    Si je me souviens bien de son histoire , ce drapeau fut mis en oeuvre lors d’une bataille , une trêve pour soigner les blesser de guerre .

    Après pour les Nazis je l’avoue je n’aurai pas eu cette tolérance , parce qu’ils ont cassé le fondement des droits des hommes et dans ces cas là , mais la bonne question que je me pose ? Qui doit ton aider en cas de blessures ? Doit -on laisser des hommes mourir même si se sont les pires monstres ? Je crois juste que se comporter comme eux sans humanité reviendrait à notre tour à nous déshumaniser et devenir comme ces tyrans !

  5. La croix gammé le Mal , la croix rouge le bien qui gagne sur le mal , beau message pour surtout ne pas le changer à mon avis .

    Surtout que Hitler avait pris comme symbol à l’origine un symbole de paix ,

    conclusion le symbol de la croix rouge est connu dans le monde , comme message d ‘aide une belle victoire pour ceux qui avaient détournés , ils finissent toujours eux par disparaître ,et l’initial reprends toujours c’est droits LE BIEN ! ( le passage de l’ombre à la lumière )

    Personnellement il faut surtout pas changer se symbol !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here