Croissance : Israël dépasse la moyenne de l’OCDE

0
6

Une économie forte n’est une avantage que si elle permet à l’Etat de réduire les disparités sociales, qui en Israël sont parmi les plus grandes du monde développé, selon le dernier Rapport de la Banque d’Israël.Mais il est indéniable que ce Rapport constitue une bonne nouvelle pour le gouvernement : la croissance économique israélienne pour 2011 a été de 4,7%, soit deux fois et demie plus importante que la moyenne de celle des pays de l’OCDE.

Ce résultat encourageant est à mettre à l’actif de la politique budgétaire stricte menée par le Premier ministre Binyamin Netanyahou et son ministre des Finances Dr. Youval Steinitz.

Netanyahou a d’ailleurs rappelé « que ce résultat était d’autant plus méritoire que l’économie mondiale connaît actuellement une crise très grave ».

Il a noté aussi le taux exceptionnellement faible de chômage, le plus bas depuis 1983.

Il a promis « que les ressources provenant de la croissance économique serviront en partie à aider les secteurs faibles de la population ainsi que les classes moyennes » et s’est dit « certain que dans le prochain Rapport, les mesures sociales prises suite aux travaux de la Commission Trachtenberg auront déjà eu des effets sur la réduction des disparités».

Le Premier ministre a abordé le sujet des infrastructures, dans lesquelles le gouvernement a consacré 27,5 milliards de shekels sur plusieurs années, en citant particulièrement la transformation du fameux « Tsomet Golani », situé entre Carmiel et le Lac de Tibériade, et qui facilitera la jonction entre le centre et le nord du pays.

Binyamin Netanyahou se doit de tenir ses promesses sur le plan social car Shaoul Mofaz a décidé d’enfourcher ce cheval de bataille pour tenter de le battre lors des prochaines élections !

Jeudi 29/03/2012

Shraga Blum Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here