Copé : la proposition russe sur la Syrie, “lueur d’espoir”

0
10

Jean-François Copé, président de l’UMP, a
qualifié mardi de “lueur d’espoir” la proposition russe visant à placer
l’arsenal chimique syrien sous contrôle international. “C’est une lueur d’espoir dans un ciel sombre”, a dit le député-maire de
Meaux sur i>TELE. “Pour la première fois, nous avons une initiative
diplomatique qui laisse à penser que chacun comprend qu’on ne peut pas laisser
totalement impunie l’utilisation d’armes chimiques”.
“Jusqu’à présent, c’était le déni complet de réalité face à ce qui est un
crime contre l’humanité”, a insisté le numéro un du principal parti
d’opposition.
“C’est à ce stade une petite lueur d’espoir. Maintenant, il faut que tout
ça se mette en oeuvre,” a tempéré M. Copé.
“Que la Russie ait pris cette initiative montre bien qu’aucun des membres
du conseil de sécurité n’était à l’aise dans cette affaire terrible”, a-t-il
ajouté en allusion à l’attaque meurtrière au gaz contre des civils dans la
banlieue de Damas le 21 août.
“Le règlement du problème syrien ne peut être que diplomatique” avec “en
préalable cette question chimique qui doit être réglée”, a-t-il encore dit.
Interrogé sur la demande de saisie de la Cour pénale internationale
formulée par Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères, M. Copé a
répondu: “à chaque jour suffit sa peine”, mais à un moment ou à un autre, ceux
qui commettent des crimes de cette ampleur “doivent “être punis”.
La saisine d la justice internationale est une des trois conditions mises
par M. Fabius à la recevabilité de la proposition de Moscou, alliée
indéfectible du régime syrien.

PARIS, 10 sept 2013 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here