Convoi du Hezbollah attaqué près de la frontière syrienne

0
6

Selon Associated Press, contrairement à ce qu’en dit l’AFP, un chef important du Hezbollah a vraisemblablement été tué, au cours de l’attaque contre le convoi, qui se dirigeait du Liban vers la Syrie ; cette attaque à la bombe sur le bas-côté de la route aurait fait 3 morts. L’AFP minimise.

LIBAN-SYRIE Deux personnes ont été blessées dans l’explosion.

Deux personnes ont été blessées mardi dans l’explosion d’une bombe dans l’est du Liban au passage d’un convoi du Hezbollah qui se dirigeait vers la frontière syrienne, a indiqué une source de sécurité. Une voiture a été touchée par l’explosion près du poste-frontière de Masnaa, a indiqué la source sous couvert de l’anonymat.

Les autres véhicules n’ont pas été endommagés et ont poursuivi leur route, a-t-elle ajouté, sans être en mesure de dire combien de véhicules comprenait le convoi.

Les deux blessés, Hussein Ali Deir et Fadi Abdelkarim, ont été transportés à l’hôpital de Chtaura, rapporte l’Agence nationale d’information (ANI, officielle), tout en précisant qu’ils seront ensuite transférés à l’hôpital Rayak, à Zahlé.

La charge explosive, qui a été estimée à 1 kg de TNT, a creusé un trou profond près de la GMC. Elle contenait des clous et des morceaux de fer qui ont transpercé le pare-brise, blessant le conducteur à la tête.

Selon une seconde version, l’explosion aurait fait un tué et 5 blessés. Certains médias ont fait allusion à la présence d’un haut responsable du parti chiite, qui serait également parmi les victimes, une thèse démentie par la correspondante de la LBC, Hoda Chédid, mais reprise par une dépêche AFP du 17/07 au matin.

La voiture touchée par l’explosion survenue mardi 16 juillet près du poste-frontière de Masnaa. Hassan Abdallah/Reuters

Selon des témoins, l’armée libanaise est arrivée sur place peu après l’explosion, bouclant le secteur.

Depuis le 10 juin, les médias libanais ont déjà fait état de deux autres attaques de ce type visant le Hezbollah dans cette région, un bastion du mouvement chiite qui est engagé dans les combats en Syrie aux côtés des forces du régime contre les rebelles.

Par ailleurs, le 7 juillet, trois personnes ont été blessées, dont deux soldats libanais, dans l’explosion de deux bombes sur la route menant de la Bekaa à la province de Homs en Syrie.

Au Liban, le conflit en Syrie a exacerbé les tensions confessionnelles entre sunnites, essentiellement partisans de la rébellion syrienne, et chiites, plutôt proches du régime du président syrien Bachar el-Assad.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here