Contre toute attente LES SUISSES disent OUI à l’interdiction de minarets dans la Confédération

0
20

Contre toute attente et défiant tous les sondages, les Suisses ont causé la surprise dimanche en se prononçant par référendum pour l’interdiction de la construction de minarets dans la Confédération. Ce raz-de-marée contredit les dernières enquêtes d’opinion qui prédisaient un rejet à 53%.

Considérant que les minarets ne sont pas indispensables à la pratique de l’islam, mais qu’ils constituent plutôt le symbole d’un islam conquérant, les partisans de l’initiative ont mené une campagne qui a porté ses fruits.

Selon les premières projections de l’institut gfs.bern, les Suisses ont accepté cette initiative populaire par 59% des voix. Le “oui” pourrait l’emporter dans plus de la moitié des 26 cantons du pays. Si cette double majorité est confirmée, cela permettra la modification de l’article de la constitution sur la liberté religieuse pour prohiber de nouveaux minarets (il y en a 4 actuellement).

Soutenue par l’Union démocratique du centre (UDC / droite conservatrice) et l’Union démocratique fédérale (UDF / droite chrétienne) mais combattue par tous les autres partis et par le gouvernement, l’initiative anti-minarets a manifestement séduit les Suisses, qui se sont rendus aux urnes dans une proportion nettement plus élevée que d’habitude (55%).

Nos amis du MOSCI (Mouvement Suisse Contre l’Islamisation) se sont particulièrement impliqués dans cette campagne et nous les félicitons pour cette grande victoire.

Ce résultat est un désaveu pour le reste de la classe politique suisse, qui s’était unie contre le projet. Le Conseil fédéral et l’Assemblée fédérale avaient mis en garde contre les conséquences négatives du texte sur la paix religieuse et sur les relations extérieures de la Suisse. Fait inhabituel, le gouvernement avait, pour manifester son opposition, pris position le jour-même du dépôt du texte, qui avait recueilli 113.000 signatures.

La victoire du «oui» constitue une claque pour la communauté musulmane helvétique.

Les minarets sont le symbole apparent d’une revendication politico-religieuse du pouvoir, qui remet en cause les droits fondamentaux des peuples européens. Ces édifices incarnent l’Islam politique et la charia.

Aujourd’hui les peuples européens ont commencé à dire NON au changement de civilisation voulu par leurs dirigeants obnubilés par le politiquement correct.

Le 30 Novembre 2009

COMMUNIQUE DE PRESSE
de Jacques MYARD
Député UMP
Président du Cercle Nation et République

A/s : Votation helvétique : savoir raison garder !

Le référendum d’initiative populaire décidant l’interdiction des minarets en Suisse, infirmant tous les sondages et contre l’avis de la plupart des partis politiques suisses, est très certainement troublant pour toutes celles et tous ceux qui considèrent la liberté religieuse comme une liberté fondamentale qui doit être garantie pour tous, sans exception.

Il n’en demeure pas moins que l’interdiction d’une construction n’est pas en soi une atteinte à la liberté religieuse mais cette votation est très certainement une réponse excessive à l’excès du prosélytisme des fondamentalistes radicaux islamiques et doit être considérée comme un sérieux avertissement pour tous les acteurs. Elle est l’illustration d’une totale incompréhension des peuples européens face à des pratiques religieuses radicales telles que le port de la burqa. Le seul moyen de rétablir des relations de tolérance est de bannir les signes tels que le port de la burqa et d’affirmer fermement les principes de laïcité, d’égalité des sexes et de dignité de la personne dans les sociétés multi-religieuses.

Gardons-nous de faire des amalgames mais soyons fermes sur nos principes face aux fanatismes religieux quels qu’ils soient.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here