Comment Gilad Shalit a vaincu ses geôliers

0
13

L’histoire de la détention de Gilad Shalit commence a être révélée dans la presse israélienne. On apprend que Gilad a combattu ses geôliers en faisant une grève de la faim. Nous ne pouvons que saluer l’immense courage du jeune soldat franco-israélien, sa détermination, son courage et son intelligence.

Gilad avait bien compris que le Hamas n’avait pas intérêt à ce qu’il meure. Il a eu le courage d’entamer une grève de la faim pour obtenir sa libération. Son courage a été physique, mais aussi psychique.

Pour tous ceux qui l’ont soutenu, cette histoire est loin d’être un détail. Soutenir Shalit, c’était soutenir un homme d’un courage et d’une force exceptionnelle. C’était une évidence de tout déployer pour récupérer un soldat de Tsahal, mais la réponse est finalement au-delà de toute attente : Gilad Shalit est un héros d’Israël, il a gagné la guerre des nerfs contre le Hamas.

Shirel Mignon

JForum.fr
Gilad Shalit a refusé de se nourrir et mis sa vie en danger durant la dernière période de sa détention à Gaza afin de contraindre ses geôliers du Hamas à le libérer, rapporte dimanche le quotidien Yédiot Aharonot.

Selon le journal citant des responsables des services de sécurité israéliens, le soldat a perdu beaucoup de poids en refusant pratiquement toute nourriture, au point que certains de ses ravisseurs ont craint qu’il meure. « C’est une des raisons qui ont poussé le Hamas à conclure un accord » sur un échange de prisonniers, a assuré le quotidien.

En outre, le journal indique que les services de sécurité israéliens ont obtenu des informations sur une maison où le soldat, enlevé en 2006, était censé être détenu, dans le nord de la bande de Gaza.

L’armée israélienne a alors préparé un  plan d’attaque, avant d’y renoncer lorsque les responsables militaires se sont aperçus que les renseignements étaient faux. Le bâtiment était en fait piégé à l’explosif, et Gilad Shalit était détenu ailleurs, dans une habitation souterraine.

Pour assurer un cloisonnement maximum, seuls quatre membres du Hamas ont gardé le soldat durant ses cinq ans et quatre mois de détention. Pour limiter les risques de fuite, ils n’étaient pas originaires de la bande Gaza et n’avait aucune famille dans cette région, a également affirmé le Yédiot Aharonot.

Le sergent-chef franco-israélien Gilad Shalit a été libéré en octobre dans le cadre d’un accord d’échange de prisonniers entre Israël et le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza.

Israël a relâché 477 détenus palestiniens et doit en libérer 550 autres d’ici la fin de l’année, aux termes de cet accord conclu grâce à une médiation égyptienne.

JERUSALEM, 4 déc 2011 (AFP)

1 COMMENT

  1. Ce matin à 8h35 sur http://www.guysen.com, le mardi 6 décembre 2011 :

    Interviewé par la radio Kol Israël, le père de Guilad Shalit, Noam, a démenti les informations parues dimanche dans le quotidien Yediot Aharonot, selon lesquelles Guilad aurait fait pression sur le Hamas pour être libéré en entamant une grève de la faim. Il a toutefois précisé qu’au début de sa captivité, Guilad a souffert de dures conditions de détention.

  2. massada
    tu n as pas honte d epiloguer sur le calvaire de gilad comme tu le fais
    t es tu demande ce qu ISRAEL aurait fait si toi meme avait ete kidnappe
    tu fais ce qu on appelle «  » »lachon ara » » » et tu ne merites pas qu on s interesse a ton cas

  3. ne vous bouffez pas le nez,nos ennemis sont les arabes de la planète terre,je pense que sur mars il n’y en a pas,une vie sauvée peut sauver le monde et de plus ISRAEL économise du fric en foutant dehors ces abrutis de palestiniens,en prison éducation,nourriture,surveillance,linge,distractions,cela coute énormement,le seul reproche que je ferais,quand tu attrapes un terroriste , tu appliques la peine de mort ,au moins il n’y a plus de probleme.la libération de shalit doit etre un soulagement énorme pour sa famille,donc l’échange a bien fait d’avoir lieu.

  4. Ca va {{massada}}, Alias « H. C » ou « K. H », meme si tu as raison au fond, et ne veux en aucun cas devenir « faux jeton », et tu as raison la dessus; tu peux tres bien moderer ton langage, tout en ne devenant: absoluement pas « faux jeton », comme certains autres que tu debecte, qui sont parfaitement « faux jetons » et conscients de l’etre, ou d’autres qui ne sont meme pas conscients de l’etre.

  5. Ne cherchez pas le prochain prix nobel de littérature, il écrit (tant bien que mal) sur ce forum : bravo massada. Il ne te manque plus qu’à travailler l’orthographe, mais pour le style, ne touche à rien, tu es au top…
    Si Israel cherche un kamikaze, donne tes coordonnées; quelque chose me dit que tu ne manqueras pas à grand monde
    shalom (oh pardon, je voulais pas t’insulter)

  6. et toi phillipe t ais qu un pauvre PD , et ta seule chance c est d etre un pauvre C anonyme . Quand a toi EMET je te le redit je prefere 1027 assassins en prison que 1 soldat qui par ces parents se fait de la pub sans se soucié des consequences de sa liberation .

  7. Le 17 janvier 2009, sur la Place fédérale à Berne, en Suisse, avec plusieurs associations de soutien à Israël, nous avions manifesté notamment pour la libération de Guilad Shalit. Cet homme est un vrai héros, et son courage est d’autant plus admirable quand on sait qu’il n’a pas reçu une seule visite de la Croix-Rouge pendant des années, en violation totale des Conventions internationales. L’image de Guilad faisant le salut militaire à sa sortie d’hélicoptère, devant Netanyahu (photo ci-dessus), est une image dont TOUT Israël peut être FIER ! C’est un homme DEBOUT ET DIGNE, malgré une si cruelle et si longue épreuve ! Quant aux 1027 criminels relâchés, ils recevront leur Jugement un jour, d’une manière ou d’une autre. Aucun doute là-dessus. Je précise que je ne suis pas Juif…

  8. J’ai personnellement été impressionné par la force psychique que Guilad a manifestée lors de son interview (non prévue dans le protocole de libération) par une journaliste égyptienne. Il faut se mettre à sa place, ce jour là, alors qu’il semblait épuisé, pour réaliser l’intelligence et le courage contenus dans une réponse qu’il fait à la journaliste égyptienne.

    Cette journaliste demande : « Est-ce que vous êtes favorables à la libération des prisonniers (terroristes) palestiniens détenus en Israël ?  »

    Et Guillad Shalit répond : « { {{Oui, mais à condition qu’ils ne recommencent pas}} } ».

    Chapeau Guilad Shalit ! Qu’aurions nous répondu nous même placés dans la même situation épouvantable et dans l’état de stress et de fatigue où se trouvait Shalit ? Kol Hakavod !!

  9. @ massada
    Ca va faire plaisir a tous les soldats bi-nationaux qui risque leur peau tous les jours.
    Vous n’êtes peut être pas français, mais surement un pauvre C..

  10. Honte à vous Massada !!! Comment un juif (si c’est bien le cas) peut-il être à ce point dénué de Hessed envers son prochain ?
    Il vaut mieux se taire que de distiller la haine sur un forum juif !

  11. combien de temps encore va t ont nous obligés a subir l histoire de guilat ? je pense qu il y a plus urgent pour israel que cette perte de temps pour un francais de nationalité , qui nous a couté 1027 assassins en liberté .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here