Comme Casablanca pendant la seconde guerre mondiale, Bakou est devenu un nid d’espions

0
9

Ancienne République soviétique devenue indépendante, grande productrice de pétrole et de gaz, disposant d’une longue frontière avec l’Iran, l’Azerbaïdjan et plus particulièrement sa capitale Bakou, font l’objet de toutes les attentions.Pour le site de la chaîne de télévision américaine MSNBC, Bakou est ainsi devenu aujourd’hui l’équivalent de Casablanca pendant la seconde guerre mondiale ou de Vienne et Berlin pendant la guerre froide, un nid d’espions… américains, israéliens, iraniens, russes, chinois, pakistanais, indiens, arméniens…

«Bakou est aujourd’hui l’un des endroits de confrontation contre l’Iran» explique Ariel Cohen, du Think Tank Heritage Foundation. «Cela s’explique parce qu’entre l’Azerbaïdjan et l’Iran il n’est pas nécessaire d’avoir un visa pour se déplacer et par l’agressivité dans ce pays des services de renseignement iraniens», ajoute-t-il.

Une succession d’événements illustre les tensions sur place. En mars, les services de sécurité Azeris ont arrêté 22 personnes qui s’étaient entraînées en Iran pour lancer des attaques contre les ambassades américaines et israéliennes. Trois mois plus tôt, deux personnes soupçonnées de vouloir assassiner des enseignants d’une école juive ont été arrêtées.

«Les iraniens agissent de façon ouverte. Ils veulent que tout le monde voit qu’ils sont là» souligne le Dr. Arastun Orujl, directeur du Centre de recherche Est-Ouest de Bakou. «Les israéliens sont plus subtiles, comme les américains. Mais à la fin tout le monde sait qu’ils sont là», ajoute-t-il.

Comme le note le Los Angeles Times, «Israël et l’Azerbaidjan ont resserré leurs relations stratégiques et économiques au cours des dernières années. Mais le sujet est sensible pour les deux pays compte tenu de la proximité de l’Azerbaïdjan avec l’Iran». Foreign Policy évoquait même l’utilisation de bases aériennes azéris par la chasse israélienne.

Si l’Azerbaijan est devenu un acteur important dans la guerre de moins en moins secrète menée notamment par Israël contre le programme d’armement nucléaire iranien, ce n’est pas seulement pour des raisons géographiques explique MSNBC, mais aussi politiques, ethniques et militaires. Tandis que des millions de personnes vivant dans le nord de l’Iran appartiennent à l’ethnie azéri, l’Azerbaïdjan a choisi depuis des années de s’allier aux occidentaux et notamment aux Etats-Unis. «C’est l’un des premiers pays à soutenir les Etats-Unis après les attaques du 11 septembre 2001», déclare Gerald Frost, directeur du Centre d’information de la Caspienne. Illustration de cette alliance: Israël a installé l’an dernier dans le pays une usine d’assemblage de drones et fourni au pays pour 1,6 milliard de dollars d »équipement militaire sophistiqué.

Et comme Casablanca au début des années 1940, Bakou connaît aussi un boom culturel. L’Eurovision est organisé le mois prochain dans la ville. Les hôtels et magasins de luxe se multiplient. Un guide touristique de la série Time Out doit être publié le mois prochain sur Bakou et la ville se prend même à rêver d’organiser les Jeux Olympiques de 2020.

SLATE.Fr Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here