Changement de politique au Qatar

0
8

Sheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani a abdiqué au profit de l’un de ses nombreux fils, cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani. Âgé de 33 ans, le nouvel homme fort de cette oligarchie qui a 42 ans d’existence, est un homme jeune, passionné de football et diplômé de l’École militaire de Sandhurst au Royaume-Uni. Il y aurait deux raisons tactiques à cette abdication. D’abord, l’échec cuisant en Syrie. Il y a deux ans, il avait promis à ses alliés occidentaux que le régime de Bachar Al-Assad ne tiendrait pas six mois. Puis, l’émir du Qatar était allé trop loin dans le soutien financier et militaire des salafistes et des groupes terroristes notamment Al-Qaïda.

Avant son intronisation, le nouvel émir sheikh Tamim a pris trois décisions en rupture avec les orientations politiques de son père. Il a « invité » le chef du Hamas, Khaled Mechaal, et cinq autres de ses compagnons à quitter le Qatar pour l’Égypte. Il a limogé le puissant Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, cheikh Hamad Ben Jassem, qui cumulait ces deux fonctions depuis 2007. Il a mis fin à l’activisme tous azimuts de Qatar Charity, qui, selon certains rapports des services occidentaux, a parfois confondu travail humanitaire et assistance logistique aux terroristes. Selon certains quotidiens libanais, il aurait même retiré la nationalité qatarie à Youssef al Qaradaoui, prédicateur officiel d’Al-Jazeera et guide spirituel du wahhabisme qatarien, malgré son appartenance aux Frères musulmans ! Sur le plan stratégique cet émirat grand comme la Corse et, depuis le printemps arabe, puissant comme l’Égypte ou l’Arabie Saoudite, va abolir le wahabisme comme idéologie officielle et sans doute faire une séparation plus grande entre religion et Etat.

Albert Soued

Lundi 15 juillet 2013, par Albert Soued –

kabyles.net Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here