Cette ville de France où Juifs, Musulmans et Boudhistes s’entendent

0
17

BUSSY -Saint-Georges, au cœur du respect des autres

La ville de Bussy Saint Georges est-elle en voie de devenir la cité de la tolérance ?
On serait tenté de l’affirmer avec force, car le projet qui est en plein développement, a véritablement pris son essor et se concrétise chaque jour davantage .

En effet, le dessein de créer une authentique « esplanade des religions « n’est plus un rêve inaccessible, mais une réalité tangible.Bussy-Saint-Georges est certes une ville nouvelle, forte de 25.000 âmes, aux petites maisons colorées dont les toits se détachent sur l’horizon, mais elle est surtout devenue le pont central d’une vision universelle de tous les croyants. En effet, c’est là que s’édifie mois après mois une esplanade, unique au monde, à ma connaissance, où sont appelés à se côtoyer une synagogue, une mosquée, une pagode bouddhiste laotienne et un temple bouddhiste taiwanais, et ce, à courte distance d’une église catholique romaine.

Le maire de la ville, Hugues Rondeau reconnait que, pour une fois, il a eu une vraie bonne idée, une idée qui a fait son chemin et qui a été qualifiée par l O.N.U de «cité pour le dialogue entre les croyances». Le programme de l’Esplanade des Religions est conçu comme étant un facteur de paix et un élément bénéfique pour la stabilité sociale. Certains vont même jusqu’à penser que cette expérience devrait servir , à la limite, de véritable laboratoire sociologique, où chacun conserve son identité propre, tout en côtoyant des adeptes d’autres conceptions religieuses.

Dans la pratique, même si tous les lieux de culte ne sont pas totalement achevés, des contacts fréquents ont lieu, les rencontres et les conférences se multiplient, sans que, pour autant, qui que ce soit tente de faire du prosélytisme.

Rendre visite à un catholique, un musulman ou un protestant contribue à vivifier la notion du «vivre ensemble».

Il ne s’agit pas, pour autant d’un quelconque syncrétisme mais les responsables religieux reconnaissent que la connaissance des pratiques des autres constitue une excellente manière de vivre en parfaite harmonie.

Le rabbin Guy Benarousse n’est pas effrayé par ce voisinage. Il n’a plus de doutes et se réjouit de voir fleurir des échanges fructueux entre les uns et les autres. Oubliant les divergences et les divisions, l’imam, le curé, le moine et le rabbin dialoguent sans hypocrisie.Ici le partage des idées se fait dans l’honnêteté et les échanges se multiplient, sans le moindre danger d’une quelconque recherche de convertir l’autre à ses propres idées.

Et si cela est rendu possible , c’est parce que la dynamique engendrée par l’esplanade des religions se maintient au cœur du respect des autres.La construction de la synagogue a pris du retard pour des raisons évidentes de financement et le Consistoire de Paris devrait s’intéresser davantage à ce projet pilote, le soutenir et même le promouvoir afin de démontrer que l’institution napoléonienne est à même de s’inscrire dans le mouvement actuel d’ouverture aux autres.

Moïse Cohen

Président d’Honneur du Consistoire de Paris

TAGS : Bussy St-Georges esplanade des religions France

Consistoire

1 COMMENT

  1. Mes soupçons se sont justifiés. Sur notre marché il y a des migrants-musulmans qui vendent illégalement. Ma patience a bouffé quand m’ont vendu la marchandise abîmée. Alors, j’ai demandé la permession du commerce chez le vendeur. La permession était fausse.
    Mais je n’ai pas réussi à montrer le filou sous son vrai jour. Ce sont été les Juifs qui m’ont empêchés. Je me suis adressé au service sanitaire et épidémiologique, à l’inspection de travail et à la police. Sincèrement, nulle part on n’a pas voulu s’occuper de mon affaire. IL y a à remarquer que dans l’inspection commerciale et l’inspection de travail les fonctionnaires avec des noms juifs occupent des places signifiantes. Je crois que ce fait est important.
    J’ai entendu déjà quelques fois que les Juifs soutiennent les musulmans. Les uns et les autres – ce sont des étrangers en France. Evidemment, ils ont décidé d’agir ensemble. Ainsi, ils ont plus d’influence. Hélas, on ne peut pas le dire de Français qui cèdent les positions. Cela ne peut pas continuer. Il ne faut pas admettre que les étrangers seront les maîtres !

  2. {{Je veux bien y croire à ce conte de fée , mais il va falloir se boucher les oreilles , fermer les yeux , sourire à tout le monde tout en restant sur ses gardes la main sur son holster .
    }}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here