Cette France blafarde qui brûle des centaines de dépouilles juives

0
9

La Conférence des Rabbins européens déclare que des centaines de squelettes conservés dans des entrepôts risquent d’être incinérés, à la suite d’un amendement à la loi autorisant l’acquisition de concessions funéraires pour une période limitée dans le temps.Alerte des Rabbins : La France sur le point de brûler des centaines de dépouilles juives

La Conférence des Rabbins européens déclare que des centaines de squelettes conservés dans des entrepôts risquent d’être incinérés, à la suite d’un amendement à la loi autorisant l’acquisition de concessions funéraires pour une période limitée dans le temps.

Les Rabbins européens pensent que des centaines de squelettes de Juifs sont stockés dans des entrepôts des autorités locales en France, et ils tirent la sonnette d’alarme contre leur incinération – comme les y autorise la loi récemment votée, dans ce pays.

La Conférence des Rabbins européens en appelle, désormais, aux autorités françaises pour qu’elles fassent un effort, en vue de localiser les ayant-droits des défunts, afin de leur permettre d’enterrer leurs proches.

La Loi française autorise l’acquisition d’une concession funéraire pour une période limitée dans le temps – de cinq à 100 ans, après quoi, si la famille du défunt ne se manifeste pas pour racheter cette concession, la municipalité peut exhumer le corps du tombeau. Si le secteur autour de la concession est négligée et que la tombe n’est visitée par personne, le décédé peut être expulsé au bout de trois ans.

Une famille enterre à nouveau ses ancêtres, à la suite d’une dure bataille juridique.

Selon l’estimation des Rabbins français, les dépôts des municipalités contiennent, à ce jour, les ossements de quelques 10.000 personnes, mortes depuis le milieu du XXème siècle , et parmi eux des centaines de Juifs.

Pour finir, à la suite d’un amendement à la constitution du pays, les autorités ont acquis la permission de les brûler – et les Rabbins d’Europe craignent pour la dignité accordée au défunt.

Ces derniers jours, les corps des membres de la famille Tadaska, qui faisaient partie des dignitaires juifs de France, au XIXème siècle, ont pu être enterrés en Israël, à la suite d’une longue bataille juridique, menée par leurs descendants, pour la libération des ossements par les entrepôts de la municipalité de Paris, où ils étaient retenus, ces dernières années.

“Le transfert de la famille Tadaska pour être à nouveau enterrée est important, mais notre requête est sans équivoque : il faut trouver une solution juridique pour l’enterrement des Juifs en France », a-t-il déclaré.

Les funérailles des membres de la famille Tadaska (Photo: Moshe Friedman)

Le Rabbin Goldschmidt prévoit de rencontrer prochainement le Ministre de l’Intérieur français à ce sujet, et il requiert une solution transitoire, permettant aux familles juives d’inhumer leurs proches ou de confier leurs dépouilles pour être brûlées en Israël.

Il a appelé les Juifs de France à visiter les tombes de leurs ancêtres et à prendre soin de leur entretien, autant qu’à avertir les autorités de leur relation avec les défunts. Il a affirmé qu’il s’attendait à ce que les autorités lancent l’initiative d’une action et consacrent de grands efforts à localiser les proches qui ne seraient pas parvenus à prendre contact avec elles.

Le Président de la Conférence des Rabbins Européens a défini la situation actuelle comme « une absurdité dans l’horreur » et un « grand péril », ajoutant que les rabbins sont « inquiets et choqués par le sort de milliers de tombes juives en France, et de centaines de dépouilles qui en ont déjà été retirées et déposées de façon honteuse… Aujourd’hui, D.ieu préserve, ils peuvent même brûler les squelettes ! ».

Par : Kobi Nachshoni

Publié le :
31.10.13, 13:22 / Israel Jewish Scene

ynetnews.com Article original

1 COMMENT

  1. Je ne comprends pas : La Hebra Kadisha permet ou cautionne des crémations ?

    Ce qui est interdit par la religion . Et ce pour raisons de place ?

    Qu’est ce que cet article glauque et vaseux qui rajoute à la confusion régnante ?

    J. Forum cède t il au catastrophisme ambiant ?

    C’est du n’importe quoi

  2. Il me semble bien que la loi a changé en France : jusqu’à récemment, on achetait une concession pour une tombe sans limitation de durée (ou 99 ans j’ai un doute).
    Ce dont je suis certain c’est que depuis quelques années c’est 30 ans maximum et après cette durée, ils brûlent les dépouilles, si les familles ne se manifestent pas ou ne peuvent pas repayer la conscession (autour de 4 000 € quand même).
    Après les récentes polémiques sur la circoncision et l’abbatage rituel, il devient de plus en plus clair que la communauté va vraiment devoir envisager un grand départ de ce pays, avec nos vivants et nos morts puisque même ceux ci ne sont plus en paix ici.

  3. Il n’y a pas de famille TADASKA, mais {{TEDESCO}}.
    Il s’agit ici en l’occurrence du Rav et Mohel Jacob (Giacomo) TEDESCO et de sa famille, un des pionniers de la communauté ashkénaze de la rue Cadet à Paris et fondateur également de l’oratoire ashkénaze de la Boule Rouge. C’est sa descendante, Debbie Lifshitz, qui a découvert avec horreur que la tombe du cimetière Montparnasse avait disparu, sans que quiconque en soit averti.

    Ceci étant, l’ossuaire du Consistoire de Paris est un véritable bazar, et c’est demander l’impossible que de vouloir récupérer des ossements se trouvant dans son ossuaire. Je suis personnellement concerné; voulant récupérer les restes de mon arrière grand-mère et de sa soeur, inhumées à Pantin en 1941 et 1942, pour les réinhumer à Rosenwiller (67), où l’inhumation la plus ancienne de ma famille date de 1805, je me suis quasiment heurté à un refus de la Hévra Qaddisha du Consistoire.

    Ce ne sont donc pas seulement les municipalités qui sont concernées, mais également le Consistoire.

  4. Cet article n’est pas clair du tout : si l’intéressé , avant sa mort , ou sa famille ont acheté une concession perpétuelle , nul n’a le droit , collectivités locales incluses , de les exproprier .

    D’autre part , à supposer que ce soit le cas , pourquoi brûler les restes ? Les faire disparaître? Alors qu’il est possible de les mettre , proprement , sans entassement , dans une fosse , dite, commune car les terrains , sans utilisation, disponibles ou rendus disponibles , ne manquent pas .

    Outre les prescriptions et interdictions religieuses que la loi républicaine s’engage à faire respecter, c’est un doit de l’homme , de base . C’ est même un des fondements de la République .

    En Israël aussi , on brûlerait ainsi des restes humains pour faire des terrains rendus disponibles , quoi ? Des …hôtels et restaurants , des salles de sports , des squachs, salons de beauté ? Je ne peux le croire , je ne suis pas religieux mais quelle honte si cela était avéré

    Des procès engagés ne seraient pas difficiles à gagner .

    Et concernant ceux , dont les concessions n’ont pas été payées , il faut organiser une large collecte pour qu’ils reposent enfin DEFINITIVEMENT en terre , avant la résurrection des morts attendue , plus ou moins consciemment par TOUT LE MONDE ou presque .

    Car quel sens le judaïsme français ou israélien garderait si , ainsi , on méprisait les restes de ceux qui ont existé , qui ont encore toute leur dignité , tout leur rang ….d’humains ?

    Et s’il le faut , pour les indigents qui , faute de paiement de la concession , sont davantage concernés , les gens de morale élémentaire , doivent mettre la main à la poche et participer à la solidarité .

    Et ce pour toutes les confessions .

  5. Si c’est effectivement le cas , une solidarité s’impose pour que ces morts soient respectés , on ne profane pas des tombes , juives , catholique ou Musulmans , ceux qui le font sont des fous qui ne respect plus rien dans ce monde par leur ignorance , brûle , saccage etc.. j’ai vu de mes propres yeux comment on traite des corps dans certains cimetière , des pelles des cranes qui tombe par terre , à l’époque avec mes collègues de travail nous étions choqués de voir de telle pratique !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here