Campagnes de dénigrement contre le CRIF: S.Ghozlan répond

0
17

Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme est informé par de nombreux internautes déconcertés par les campagnes de dénigrement engagées contre le CRIF et son président, au motif que la famille et les amis de la malheureuse Lee ZEITOUNI n’ont pas été invités au dîner annuel de l’institution, au cours duquel ils voulaient interpeller le Président de la République afin d’exiger de lui l’extradition des 2 chauffards auteurs présumés, de l’accident mortel .
 Le BNVCA considère que cette campagne est excessive et improductive. Pour connaitre le fonctionnement des administrations et de la justice, le BNVCA reste convaincu que rien ni personne, pas même le Président de la République, ne peut déroger aux lois, et qu’en conséquence, les chauffards réfugiés en France qui sont français,  ne seront pas extradés car la France n’extrade pas ses ressortissants.

Nous considérons qu’il est absurde et stérile de rendre responsables les Juifs de France du comportement lâche et odieux de ces deux chauffards.

Nous considérons que la famille de la victime , par son obstination à tenter d’obtenir cette extradition qui ne se fera pas , permet paradoxalement  aux auteurs présumés de se déplacer librement, alors qu’il suffirait qu’une plainte soit déposée ici en France auprès du Procureur de la République de Paris, et immédiatement la police interpellera les suspects, leur permis de conduire leur sera retiré, une information judiciaire sera ouverte, ils seront enfermés jusqu’à leur procès, puis jugés et condamnés,

Pour des tels faits, la peine prévue est au moins 10 ans de prison et 150.000 euros d’amende.  Toute autre démarche est de nature à perdre du temps et ne peut que profiter aux présumés délinquants.

Cette campagne risque de provoquer chez les israéliens, une antipathie qui va se manifester contre les français juifs ou non, les amis  d’Israël et les nombreux touristes français. 

Le BNVCA comprend la douleur de la famille, l’assure de tout son soutien, et appelle à plus de raison.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here