Bryan Bijaoui : “Merah fait partie de ma vie”

0
12

INTERVIEW E1 – Il y a vingt mois, le 19 mars 2012, Mohamed Merah perpétrait une tuerie restée dans toutes les mémoires au collège-lycée juif Otzar Hatorah de Toulouse.

Ce jour-là, Bryan Bijaoui, alors âgé de 15 ans, est touché d’une balle dans le ventre. Mardi, il raconte sa nouvelle vie sur Europe 1. “Grâce à Dieu, je vais bien. Moralement, ça va. Physiquement, je suis toujours avec un médecin et un kiné. J’ai été touché un peu partout : les poumons, l’estomac, le diaphragme…”, raconte l’adolescent, aujourd’hui âgé de 17 ans.

Bryan Bijaoui reste marqué dans sa chair et dans son esprit par la tuerie. “C’est quelque chose que je n’essaie pas d’oublier mais dont j’essaie de me servir pour avancer. Je ne dirais pas que j’y pense tout le temps ou que je n’y pense pas du tout, c’est quelque chose qui fait partie de ma vie”, explique l’adolescent. Quant à Mohamed Merah, le jeune homme, très religieux, ne sait pas s’il peut lui pardonner. “Il fait quand même un peu partie de ma vie. Il y a joué un grand rôle ! J’essaie de faire abstraction, de reprendre une vie normale”, poursuit-il.

Lundi soir, François Hollande a rendu hommage, en Israël, aux victimes de Mohamed Merah. “C’est gentil qu’il fasse ça. C’est un bel hommage, il n’était pas obligé de le faire. Ça me touche quelque part, mais sans exagération”, réagit Bryan Bijaoui.

Par Europe1.fr Article original

Publié le 19 novembre 2013 à 07h52
Mis à jour le 19 novembre 2013 à 08h01

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here