Attentats de Bangkok: un troisième suspect iranien arrêté en Malaisie

0
10

Un Iranien soupçonné d’être un des auteurs des explosions dans le centre de Bangkok qui auraient visé mardi des diplomates israéliens a été arrêté mercredi en Malaisie, a annoncé le chef de la police malaisienne.
Cet homme est l‘un des trois suspects iraniens, dont deux ont été arrêtés
et inculpés à Bangkok,
après ces explosions, selon les renseignements
thaïlandais.

Le suspect a été arrêté à Kuala Lumpur à 15H30 (07h30 GMT), a précisé le chef de la police Ismail Omar dans un communiqué.

« L’Iranien a été arrêté aux termes de la loi sur l’immigration grâce à des
renseignements fournis par les homologues thaïlandais », selon le communiqué,
qui n’a pas précisé le nom du suspect.

Celui-ci fait l’objet d’une enquête pour « activités terroristes en
relations avec les explosions de bombes en Thaïlande », a-t-il ajouté.

Le porte-parole de la police, Ramli Yoosuf, a déclaré à l’AFP que les
autorités thaïlandaises avaient été informées de l’arrestation de l’Iranien
mais qu’à sa connaissance, aucune demande d’extradition thaïlandaise n’était
parvenue à Kuala Lumpur.

« Je ne sais pas combien de temps prendra l’enquête », a-t-il ajouté.

Une source des renseignements thaïlandais avait affirmé à l’AFP sous
couvert de l’anonymat que l’équipe, composée de trois Iraniens, était « une
équipe d’assassins » qui visaient « des diplomates israéliens, y compris
l’ambassadeur ».

Les tensions entre l’Iran et Israël se sont fortement aggravées après une
série d’attaques perpétrées à New Delhi, Tbilissi et Bangkok en l’espace de
moins de 24 heures.

Téhéran a fermement rejeté les accusations d’Israël l’impliquant dans ces attentats ou tentative d’attentat.

Lundi, une diplomate israélienne a été blessée dans une explosion à New
Delhi tandis qu’en Géorgie, la police a désamorcé un engin explosif découvert
sous la voiture d’un employé de l’ambassade israélienne à Tbilissi.

Les deux Iraniens arrêtés et inculpés à Bangkok sont poursuivis pour avoir
provoqué une « explosion illégale dans un lieu public » et pour tentative de
meurtre notamment sur des officiers de police, a déclaré Surapong
Tovichakchaikul, ministre thaïlandais des Affaires étrangères.

Le chef de la diplomatie a refusé d’évoquer un « acte terroriste ».

Mais la situation est « similaire » à celle de l’attaque de New Delhi, où une diplomate israélienne a été blessée, a-t-il reconnu.

L’un des deux hommes arrêtés en Thaïlande, identifié sous le nom de Saeid
Morati, 28 ans, a eu les jambes arrachées.

Il était inconscient, mais son état était stable, selon l’hôpital de Bangkok où il a été transporté.

Le deuxième a été arrêté au moment où il tentait de prendre un avion pour
quitter la Thaïlande tandis que le troisième suspect s’est enfui en Malaisie
avant d’y être arrêté.

KUALA LUMPUR, 15 fév 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here