Attentat à Bangkok: le Hezbollah soupçonné

0
10

Au moins trois explosions ont retenti aujourd’hui dans le centre de Bangkok, faisant au moins un blessé grave, peut-être un homme qui était en possession d’un engin explosif.
« Il y a eu trois explosions mais personne n’a été tué », a indiqué le général Wichai Sungprapai, de la police de la capitale. Une zone réduite a été bouclée par les enquêteurs, à proximité d’une cabine téléphonique légèrement endommagée. La circulation a repris sur cette artère de l’Est de la ville.

La plus grande confusion régnait sur les circonstances des événements, dans lequel un individu a perdu les deux jambes. Le colonel Sithiparp Baiparaset, de la police du district de Klongton, a indiqué avoir vu un homme de type moyen-oriental courir avant qu’une explosion ne lui arrache les membres inférieurs.

La Thaïlande avait annoncé en janvier l’arrestation d’une personne liée au Hezbollah libanais, après une alerte de l’ambassade américaine mettant en garde contre de possibles attaques de « terroristes étrangers » dans la capitale.

Un homme de nationalité iranienne présumée a été grièvement blessé
dans le centre de Bangkok lorsqu’un engin de nature non clairement identifiée
qu’il portait a explosé, après deux autres explosions, ont indiqué des sources
policières thaïlandaises.

  La police a tenté d’intercepter trois hommes qui fuyaient un domicile après
une première explosion. L’un d’eux a ensuite lancé un engin sur un taxi qui
refusait de s’arrêter, puis un autre engin vers la police, provoquant une
détonation qui lui a arraché les deux jambes.

  « Une carte d’identité iranienne a été trouvée sur le blessé, donc il est
probable qu’il soit iranien », a indiqué à l’AFP le général Pisit Pisuthisak,
commandant adjoint de la police de la capitale.

Un homme de nationalité iranienne présumée a été grièvement blessé
dans le centre de Bangkok lorsqu’un engin de nature non clairement identifiée
qu’il portait a explosé, après deux autres explosions, ont indiqué des sources
policières thaïlandaises.

  La police a tenté d’intercepter trois hommes qui fuyaient un domicile après
une première explosion. L’un d’eux a ensuite lancé un engin sur un taxi qui
refusait de s’arrêter, puis un autre engin vers la police, provoquant une
détonation qui lui a arraché les deux jambes.

  « Une carte d’identité iranienne a été trouvée sur le blessé, donc il est
probable qu’il soit iranien », a indiqué à l’AFP le général Pisit Pisuthisak,
commandant adjoint de la police de la capitale.
  Ces attentats interviennent au lendemain de deux attaques à la bombe visant
le personnel des ambassades d’Israël en Inde et en Géorgie.

Quant au ministre israélien de la Défense Ehud
Barak, il a accusé l’Iran d’être responsable des attentats .

  « La tentative d’attaque à Bangkok prouve une fois de plus que l’Iran et ses
affidés continuent d’agir par les moyens du terrorisme, et les derniers
attentats en sont un exemple », a affirmé M. Barak, selon un communiqué de son
bureau.
  « L’Iran et le Hezbollah constituent une source intarissable de terrorisme,
et sont une menace pour l’équilibre régional et mondial », a ajouté le ministre
israélien, en visite à Singapour, après avoir passé quelques heures à Bangkok
dimanche, selon le texte.

source le figaro.fr Article original
et source AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here