Assad nargue Israël: feu vert pour attaquer le Golan

0
12

Narguant ouvertement Israël, le Président syrien Bachar al Assad dit dans une interview préenregistrée pour être programmée jeud soir 30 mai, que le premier chargement de missiles anti-aériens russes S-300 sont arrivés en Syrie et qu’une seconde cargaison est en route.Cette émission est prévue pour être diffusée, simultanément, jeudi soir sur les chaînes Al Manar du Hezbollah et de la télévision d’Etat syrienne.

Le tyran syrien répliquait ainsi directement à la citation du Conseiller à la Sécurité Nationale d’Israël, Yaacov Amidror, disant que les batteries S-300 n’avaient pas encore été livrées et que, lorsqu’elles le seraient, Israël ferait en sorte qu’elles ne deviennent pas opérationnelles.

Mercredi 29 mai, Debkafile a révélé l’atterrissage d’un vaste avion de transport russe chargé de 60 tonnes de fret non-identifié à l’aéroport de Latakieh.

Estampillé comme « aide humanitaire » par Moscou, c’était, en fait, la première livraison de S-300 à laquelle Assad a fait référence.

Continuant dans la même veine, Assad a affirmé que, non seulement l’armée syrienne réagirait à toute nouvelle attaque israélienne, mais aussi qu’il « ne se mettrait jamais en travers du chemin des groupes syriens qui veulent se battre pour la libération du Golan ».

Debkafile a largement commenté ce point, il y a un certain temps.

Des forces fraîches du Hezbollah sont entrées en Syrie, tôt jeudi 30 mai au matin, juste après que les Etats-Unis aient déclaré
« inacceptable » et « dangereuse » la présence de combattants du Hezbollah en Syrie et exigé leur retrait immédiat.

Combattant déjà sur trois frois –Damas, Homs et al Qusayr, les sources militaires de Debkafile révèlent que les nouveauxrenforts sont affectés à un quatrième.

Les supplétifs libanais de l’Iran seront dirigés vers le Sud pour s’emparer du bastion rebelle de Deraa, la capitale de la province d’Houran, où ils devront combattre à l’intérieur d’une zone située à moins de 30 kms de la frontière israélienne du Golan.

Les postes de guet rapportent l’arrivée d’unités du Hezbollah organisant leur équipement et se tenant prêts à faire mouvement. .

Les menaces échangées par la Russie, la Syrie et le Hezbollah avec Israël ont atteint un nouveau pic de stridence.

Le Conseiller à la Sécurité Nationale d’Israël, Ya’acov Amidror a été cité, mercredi, dans la nuit, avertissant que si les missiles anti-aériens S-300 russes sont livrés à la Syrie, Israël les prendra pour cibles et empêchera leur déploiement en vue d’un usage opérationnel.

L’ancien Ministre de la Défense, Moshe Arens a exprimé sa certitude que les Russes sont conscients qu’Israël est en mesure de détruire ces batteries.

Les sources militaires de Debkafile ajoutent : Moscou a fait une mise au point en insistant sur le fait que les S-300 pour la Syrie arriveront accompagnés par des officiers et des conseillers russes, en croyant qu’Israël y réfléchira à deux fois, avant de s’embrouiller avec Moscou en attaquant les missiles encore dans leurs caisses, risquant de blesser du personnel russe.

Cette éventualité a surgi, au cours de l’âpre conversation qu’a eu Binyamin Netanyahou avec le Président russe Vladimir Poutine, à Sochi, le 14 mai.

Le Ministre des affaires étrangères, Walid Moallem, a, pendant ce temps, fait monter la pression, en avertissant qu’une nouvelle frappe israélienne contre la Syrie déclencherait une réplique immédiate.

Il s’exprimait sur la chaîne Al Mayadin de la TV du Hezbollah, mercredi soir.

En réponse à une question, il a affirmé que la réplique syrienne serait proportionnelle à l’attaque israélienne.

A Helsinki, le Ministre e la Défense russe Sergeï Shoigu a réagi vivement à la décision de l’Union Européenne – menée par la Grande-Bretagne et la France – de lever son embargo sur les armes à destination des rebelles syriens : il a précisé que cette décision avait libéré les mains de Moscou, dans la livraison d’armes interdites par les conventions internationales à Bachar Assad.

“Toute décision est à double-tranchant.

Si un camp lève ses restrictions, alors l’autre côté ne plus censé se sentir contraint de maintenir ses obligations préalablement adoptées », a déclaré Shoigu, mercredi.

Une interview special avec le Président Assad est prévue pour être diffusée simultanément jeudi soir, par les chaînes Al Manar, du Hezbollah et de la télévision syrienne d’Etat.

DEBKAfile Article original Reportage Spécial 30 mai 2013, 10:09 AM (IDT)

Adaptation : Marc Brzustowski/ Lessakele Blog Article original

TAGS : Assad s-300 Golan Israel Embargo Armements Russie

1 COMMENT

  1. http://www.lepoint.fr/monde/sunnites-contre-chiites-pourquoi-les-musulmans-se-font-la-guerre-19-03-2013-1643068_24.php

    http://www.jforum.fr/forum/international/article/imam-tue-a-bruxelles-un-differend

    Dans cet Islam remuant, narcissique , sorti de ses cendres par la grâce du ventre fécond, comme béni , celui de ses femmes prodigieusement pondeuses , il est même surprenant que les règlements de comptes pour la domination sur certains territoires , ne soient pas plus nombreux .

    Ils le deviendront et… tant mieux car il n’est pas normal que dans les terres du Dar El Harb (terres non conquises encore par l’islam ) , le sunnisme, là aussi, règne sans …partage .

    C’est la pensée unique dominée par la gauche , sensible à la force , en raison aussi de ses liens anciens avec l’islam hégémonique sunnite , qui nous a habitués à voir les Chiites comme de dangereux extrémistes , plutôt intolérants et intégristes .

    Pourtant les Halévites en Turquie ont soutenu Ataturk , ils en étaient même le segment social cohérent sur lequel le moderniste Mustapha Kémal s’est appuyé pour faire ses réformes.

    Les chiites libanais n’ont pas toujours été extrémistes : le Hezbollah a plumé son géniteur c’est à dire le parti Amal dont il est issu , souvent allié aux Chrétiens et conciliant avec Israël.

    Les Druzes , les Alaouites dans cette même région ont été un facteur de progrès , combattu par les radicaux islamistes . Idem des Mozabites en Algérie ou des soufis au Maroc . Les Ismaélites en Égypte , berceau de Hassan El Banan (Frères musulmans ) ont été martyrisés par les sunnites.

    De façon générale , les Chiites en Irak sont modérés sur le plan de la religion et sont l’objet d’attentats montés par les Salafistes et par les ex- baasistes saddamistes .

    En Iran , Khomeiny ,a joué sur le sentiment d’humiliation des Chiites. Il a réussi le tour de force de faire passer l’oppression exercée par les arabo- sunnites contre les siens sur le dos du monde occidental et d’Israël . Les choses lui ont été facilitées par les liens des U.S.A. et d’Israël avec le Shah , résumé par ses détracteurs à sa police politique , la Savack , portant pas plus cruelle que les Mouckabarats syriens ou que les hommes du Mollah Omar …

    Mais les Chiites , à cause de leur oppression dans le monde arabe , ont été les dhimmis de l’intérieur et ceci est central dans la mémoire collective des Chiites de tous poils (Alaouites et Aliites , Druzes , Mozabites , Soufis , Halévites…)

    Une fois de plus , les dirigeants chiites , Nasrallah, Khomeini, Hafez El Assad , pour retarder leur inévitable confrontation avec l’islam sunnite majoritaire , utilisent les Juifs , tels un puching ball , tels le chaouch de service , le bouc émissaire entendu , universellement et historiquement modélisé , pour les diaboliser comme eux mêmes ont été diabolisés et rejetés par l’islam sunnite .

    Ce sont les juifs qu’on a fait passer , une fois de plus, pour le grand Satan

    Grosse ficelle des salauds et des démagos pour des peuples vraiment pas dégrossis.

  2. Ce Levant d’apparence compliquée ne l’est pas plus que d’autres régions du monde . Pourtant l’hétérogénéité de son peuplement est un peu incompatible avec des passions politico-religieuses , portées à incandescence , par des Machiavel orientaux.

    Ces Chiites-Druzes-Alaouites sont des rescapés de la longue, millénaire terreur musulmane , dans cette région , sur ses minorités . La splendeur de la dynastie omeyade, dans l’espace de la Syrie actuelle , s’éleva sur les ruines de cette première sédition que fut la révolte d’Ali emporté avant son cher fils , Hussein , martyrisé , égorgé , avili , suite à la défaite de Karbala . La pérennisation de ce premier martyre dans la célébration de la fête de l’Achoura ne les ramena pas en ce bas monde mais creusa , plutôt, le contentieux de la succession du prophète , qui , lui, n’avait été enterré , que …quatre jours après sa mort tant il fut oublié du fait de la virulence des batailles de clan .

    Et ceci demeure encore dans la mémoire alaouite .

    Rassurez vous, le Français Juif que je suis , d’origine pied noir algérienne , ne plaide pas pour l’émergence d’un mausolée à la mémoire d’Ali et de ses fils dans les grandes villes du monde .

    Mais il faut rappeler que les Druzes , dont les Alaouites, furent des “ dhimmis “ , eux aussi, dans le monde musulman dominé sans partage par les sunnites.

    Quand au 19ème siècle, le nationalisme arabe , empreint de laïcité et de modernisme apparut , ce fut une lueur d’espoir pour les Chrétiens et pour d’autres minorités . Les Juifs , eux , adhérèrent, peu ou prou, comme il se doit , au sionisme qui était leur propre mouvement d’émancipation .

    Le mouvement Baas apparut, lui, dans les années 30 , il faisait pièce à l’émergence des frères musulmans de Hassan El Banna ou d’autres groupuscules . Il se voulait, lui, nationaliste ,socialiste , laïc, rassemblant tout le monde dont les Chrétiens et autres minorités autour de la langue arabe bien sûr , et remporta dans la suite du Turc émancipateur, Mustapha Kémal, l’adhésion de nombreux leaders surtout parmi les dirigeants et l’élite militaire . Les Assad , en Syrie, longtemps adulés par les Républicains français , Chirac , Dumas , en sont les héritiers .

    Mon interrogation est la suivante : si le clan ou la dynastie alaouite Assad , minoritaire en terre sunnite , devant , de ce fait , en permanence donner des gages de sa fidélité musulmane , de son « patriotisme arabe » donc à montrer une virulence anti sioniste , avec un gros devoir dans le combat permanent , ne s’était pas positionné en flèche contre Israël , avec la barbarie d’ailleurs que l’on sait sur les malheureux prisonniers israéliens lors de la guerre de Kippour(1973 ),

    Si donc le camp alaouite n’avait pas adopté , pour survivre, cette ligne virulente contre Israël , il n’aurait eu qu’une alternative forcée : s’allier avec » l’occupant » du Golan qui, lui , est, contre toutes apparences , son allié et son défenseur authentique , ainsi que celui de toutes ces minorités chrétiennes qui n’ont plus d’avenir dans le nouveau monde arabo-musulman surpuissant par la force de la démographie galopante . Il n’a pas osé franchir le rubicond d’un tel repositionnement qui serait passé aux yeux de l’islam sunnite pour une nouvelle trahison de Chiites .

    Le Hezbollah et l’Iran actuel me semblent plus les défenseurs du régime syrien que celui-ci ne…. le demande : on ne peut pas toujours choisir ses amis .

    En tout cas , les dirigeants israéliens actuels n’ont plus à choisir entre la peste et le choléra , entre la dictature sanglante alaouite et les Islamistes syriens. Mais ils se doivent de considérer le régime moribond syrien avec beaucoup de compassion et de finesse géopolitique.

    Les menaces et rodomontades iraniennes ne sont qu’une chorégraphie afin de s’imposer dans le monde sunnite dominateur

  3. L’ U.R.S.S. fait une sévère et juste critique des dirigeants Palestiniens

    http://www.juif.org/go-news-186357.php

    Soutien à l’axe Assad-Poutine -Xi Jinping, alliés objectifs d’Israël .

    Que les analphabètes de la géopolitique internationale , les boutonneux Obama, Fabius , Mohamed Jupette , Sarkozy , Netanyaou, s’occupent des problèmes intérieurs de leurs propres pays et qu’en attendant , ils retournent à l’école de la politique internationale .

    Car ils ne réalisent pas , ces idiots accomplis , la menace pour la paix du monde , de la progression de l’offensive islamique portée par la formidable et inassimilable explosion démographique planétaire des descendants de Muhammad et de Aïcha, exceptionnels copulateurs .

  4. assad se compore comme un enfant à qui on a offert une arme jouet, ils se prend pour un vrai cow boy, et quand il voudra l’utiliser contre nous il signera la ruine de la syrie, car cette fois nous utiliserons 100% de nos ressources et les frappes ne seront pas chirurgicales…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here