Arafat: l’expertise russe exclut un empoisonnement au polonium

0
11

L’expertise russe d’échantillons provenant de la dépouille de Yasser Arafat permet d’exclure la thèse d’un empoisonnement au polonium 210, substance dont aucune trace n’a été trouvée, a affirmé mardi le chef de l’agence fédérale d’analyses biologiques, cité par Interfax.
“Il n’a pas pu être empoisonné au polonium. Les experts russes qui ont mené l’analyse (des échantillons) n’ont pas trouvé trace de cette substance”, a déclaré ce responsable, Vladimir Ouïba.

Il a précisé que les experts russes informaient régulièrement le ministère des Affaires étrangères de l’avancement de leurs recherches.

Un article de la revue médicale britannique The Lancet, citant les résultats d’une expertise menée par des experts suisses qui auraient trouvé des traces de polonium 210 (une substance radioactive hautement toxique) a relancé la thèse d’un empoisonnement du leader palestinien décédé en 2004 à l’hôpital militaire français de Percy, près de Paris.

Cette hypothèse avait été alimentée en juillet 2012 par la diffusion d’un documentaire d’Al-Jazeera, affirmant, selon l’expertise suisse, que des traces de polonium avaient été retrouvés sur des effets personnels d’Arafat (sous-vêtement, chapka, brosse à dents, charlotte, vêtement de sport).

Ces scientifiques ont confirmé leurs doutes dans The Lancet, concluant à la “possibilité” d’un tel scénario.

“Plusieurs échantillons renfermant des traces de fluides corporels (sang et urine) contenaient une radioactivité plus élevée et inexpliquée au polonium 210 par rapport aux échantillons de référence”, ont écrit ces experts de l’Institut de radiophysique (IRA) de Lausanne.

Ils ont ajouté que le tableau clinique de Yasser Arafat au moment de sa mort n’excluait pas un empoisonnement au polonium 210.

Les conclusions officielles des trois expertises française, suisse et russe sont cependant toujours attendues.

A la suite du documentaire d’Al-Jazeera, la veuve du leader palestinien, Souha Arafat, avait porté plainte devant la justice française, qui avait alors ordonné l’exhumation de la dépouille, effectuée en novembre 2012.

Une soixantaine d’échantillons avaient été répartis pour analyse entre trois équipes d’enquêteurs, suisses, français et russes, chacune effectuant son travail individuellement, sans contact avec les autres.

Nombre de Palestiniens accusent Israël de l’avoir empoisonné, ce que l’Etat hébreu a toujours nié.

Yasser Arafat est mort à 75 ans le 11 novembre 2004. Il avait été admis fin octobre 2004 à l’hôpital Percy après avoir souffert de douleurs abdominales sans fièvre dans son QG de Ramallah où il vivait confiné depuis décembre 2001, encerclé par l’armée israélienne. Sa veuve Souha n’avait pas demandé d’autopsie.

Le rapport d’hospitalisation français faisait état d’une inflammation intestinale et de troubles de coagulation, mais n’élucidait pas les causes de la mort.

Le polonium 210 est la substance avec laquelle avait été empoisonné en 2006 Alexandre Litvinenko, un ancien membre des services secrets russes réfugié à Londres.

15-10-2013/AFP

1 COMMENT

  1. {{Voilà à quoi ressemble un palo ” prix Nobel de la paix ” . ( Déja passée sur JForum , il y a quelques mois )}}

  2. {{” Souha Arafat, avait porté plainte devant la justice française, “}}

    {{Elle ne vivait même pas avec lui . Il aimait les hommes et les petits enfants cette ordure . Il était pourri jusqu’à la moelle .}}

    {{Sa mort connue , elle a débarqué avec des larmes de crocodile . Elle n’a cessé de dilapider des millions de dollars , s’offrant les plus beaux palaces et les grands bijoutiers de la Place Vendôme .
    }}

    {{Les israéliens avaient mille occasions de l’abattre .
    Ils ont préféré le laisser pourrir .}}

    {{C’est ce qui est arrivé .}}

  3. Bien oui encore Israël , sauf qu’il était le plus modéré , il était gênant mais surement pas pour les juifs ! Donc même un cerveau limité peut en faire des déductions rapide qui coule de sens !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here