Appels contre la « détention illégale » d’un Palestinien en grève de la faim.

0
6

Human Rights Watch (HRW) a réclamé samedi la fin de « la détention administrative illégale » de Khader Adnane, un responsable du Jihad islamique palestinien emprisonné en Israël et en grève de la faim depuis 56 jours.

Israël doit « soit l’inculper, soit le relâcher », a insisté HRW dans un communiqué.

Vendredi, l’ONU avait appelé vendredi Israël à « faire tout ce qui (était) en son pouvoir pour préserver la santé » du prisonnier palestinien. Khader Adnane, 34 ans, a été arrêté en décembre par l’armée israélienne près de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, où il était porte-parole du Jihad islamique. Il est en grève de la faim depuis le 18 décembre et a été transféré ces derniers jours dans différents établissements hospitaliers.

Selon le Club des prisonniers palestiniens, il s’agit de la plus longue grève de la faim d’un prisonnier palestinien. Samedi, des heurts ont opposé plusieurs centaines de manifestants palestiniens à la police israélienne à l’entrée de la prison militaire d’Ofer, près de Ramallah, en Cisjordanie, où sont jugés et incarcérés nombre d’accusés palestiniens, selon des témoins et un porte-parole de l’armée.

Une autre manifestation de solidarité a eu lieu à Beit Omar, près de Hébron, dans le sud de la Cisjordanie.

Selon la loi israélienne, héritée du mandat britannique, un suspect peut être maintenu jusqu’à six mois sans inculpation en détention administrative, renouvelable indéfiniment.

PRISON D’OFER, 11 fév 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here