Affaire du Carlton : DSK entendu mardi à Lille

0
14

Dominique Strauss-Kahn est convoqué mardi par les enquêteurs de la PJ de Lille qui doivent l’entendre dans l’affaire de proxénétisme du Carlton sous le régime de la garde à vue. L’ancien directeur du FMI avait demandé avec force à être entendu il y a plusieurs mois.Il avait demandé avec force à être entendu il y a plusieurs mois. Ce sera chose faite mardi. Dominique Strauss-Kahn est convoqué par les enquêteurs de la PJ de Lille dans l’affaire de proxénétisme du Carlton.

Il sera entendu sous le régime de la garde à vue. L’ancien patron du FMI a rendez-vous à 9h dans une ancienne caserne de gendarmerie à Lille, selon une source proche du dossier, confirmant une information de La Voix du Nord. L’ancien ministre socialiste peut être assisté d’un avocat lors de cette garde à vue qui peut théoriquement durer jusqu’à 96 heures, mais ne devrait pas excéder 48 heures, selon une source proche du dossier.

Il devrait être interrogé au sujet de soirées libertines auxquelles il aurait pris part, notamment à Paris et Washington, afin de déterminer s’il savait que les femmes qui y participaient étaient des prostituées. Les dernières de ces soirées avaient eu lieu du 11 au 13 mai dans la capitale américaine, à la veille de l’arrestation de DSK dans l’affaire du Sofitel de New-York. Dans cette affaire où la femme de chambre Nafissatou Diallo accusait DSK d’agression sexuelle, les poursuites pénales ont été abandonnées par la justice américaine.

Selon une source policière, une mise en examen et un défèrement de DSK devant un juge des libertés et de la détention (JLD) pour statuer sur un éventuel mandat de dépôt que pourraient demander les juges n’était pas exclu.

Il “pouvait ignorer” que ces femmes étaient prostituées

Si les juges instruisant l’affaire du Carlton estimaient qu’il existe des charges à son encontre, il pourrait être poursuivi pour complicité de proxénétisme et recel d’abus de biens sociaux, s’il est démontré qu’il avait connaissance de l’éventuelle origine frauduleuse des dépenses, dont il aurait bénéficié. La question d’éventuelles contreparties à ces soirées, organisées et financées notamment par l’un de ses proches, Fabrice Paszkowski, responsable d’une société de matériel médical et David Roquet, ancien directeur d’une filiale du groupe de BTP Eiffage, devrait également lui être posée.

Selon les avocats des deux hommes mis en examen dans ce dossier, leurs clients ont répondu par la négative à cette question. DSK avait fait la connaissance de Fabrice Paszkowski il y a plusieurs années par l’intermédiaire de Jacques Mellick, fils et homonyme de l’ancien député-maire de Béthune. Me Henri Leclerc, l’un des avocats de DSK, avait déclaré en décembre que son client “pouvait parfaitement ignorer” que les femmes qu’il a rencontrées lors de soirées libertines étaient des prostituées.

“Insinuations malveillantes”

Dès l’apparition de son nom dans la presse à la mi-octobre, DSK avait demandé à être entendu “le plus rapidement possible” pour mettre fin à des “insinuations malveillantes”. Il avait réitéré cette demande le 11 novembre par le biais de ses avocats, qui dénonçaient un “véritable lynchage médiatique”.

Dans le livre “Affaires DSK, la contre-enquête” de Michel Taubmann, l’ancien patron du FMI jugeait “insupportable” que son nom soit associé à la prostitution dans la presse, reconnaissant avoir “participé à des soirées libertines”, ajoutant : “mais d’habitude, les participantes à ces soirées ne sont pas des prostituées”.

DSK avait ensuite déclaré qu’il n’était “engagé ni par les écrits, ni par les déclarations de quiconque”, réservant ses explications à la justice.

Huit personnes sont mises en examen dans cette affaire, parmi lesquelles trois responsables du quatre étoiles lillois, un avocat et le chef de la Sûreté départementale du Nord, le commissaire Jean-Christophe Lagarde.

le 18 février 2012

LCI-TF1 Article original
I-TF1

1 COMMENT

  1. Bonjour les amis , vous avez bien fait Jacqueline de rejoindre ce site sympa qu’est J.Forum

    Il y a des gens qui ont l’air de se réjouir de ce qui arrive à D.S.K. (sur l’autre blog consacré au même sujet dont cette pro palo de Lalou qui se prétend , en plus, juive !!!,la grosse menteuse )

    Qu’ils prennent garde , ces affreux bigots ,que la même chose ne leur arrive .

    Car jusqu’à preuve du contraire, et tant mieux , la prostitution n’est pas interdite ,

    Pas davantage, ce qui est plus grave moralement , les clubs échangistes,

    Au contraire, l’un et l’autre dans cet immense pays aussi matérialiste , aussi jouisseur qu’est La France , se portent à merveille

    Alors , vos g. les cagots . Ou bien devenez militants pour l’amélioration des mœurs, la protection des enfants… et commencez par demander l’interdiction de la pornographie sur internet et la fermeture des clubs échangistes .

    On ne s’acharne pas sur une personne .

  2. Eh oui Jacqueline , voilà comment un homme brillant se fait broyer par la machine d’un système qui ne souhaitait pas sa présence dans cette course à l’Elysée . Alors on a été cherché dans les poubelles des faits divers des éléments que l’on a fait grossir au microscope pour essayer de le condamner définitivement . Tout le monde connaissait ses faiblesses , mais là , on voulait les transformer en crimes , ce qui reste à prouver dans toutes ces ” affaires ” qu’on lui a mis sur le dos . De toute manière , le mal est fait car on l’a touché dans ce qu’il a de plus cher : Sa vie privée . On n’en sort jamais indemne . Et comme vous le dites si bien Chère Jacqueline : ” Qu’on lui foutte maintenant la paix ” . Il a déja assez payé .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here