A propos de la tolérance

0
6

J’apprends par le “Bulletin du Crif” qu’il existe une “ligue tunisienne pour la tolérance”.

Cela aurait pu être une excellente nouvelle, mais voilà : Le même article nous informe  que son président, Monsieur Slah Masri a organisé vendredi dernier  un “sit-in” devant le siège de l’Assemblée constituante pour appeler les constituants à promulguer une loi qui “criminalise la normalisation avec l’entité sioniste dans ses différentes formes politique, économique et culturelle ».

Avec pour slogan : « je suis tolérant, je suis contre le sionisme ».

Alors là, je ne comprends plus.

Tolérant pour tout et tous sauf pour les sionistes, c’est à dire les Israéliens ?  

Je me précipite sur mon petit Larousse illustré et au mot “tolérance”, je lis : “respect de la liberté d’autrui de ses manières de penser, d’agir, de  ses opinions politiques ou religieuses.

Et sur Wikipedia :

“Au sens moral, la tolérance est la vertu qui porte à accepter ce que l’on n’accepterait pas spontanément, par exemple lorsque cela va à l’encontre de ses propres convictions”.

Voilà donc une ligue pour la tolérance qui à n’en pas douter prône le respect  de la liberté d’autrui etc… sauf si cet “autrui” est “sioniste” et étant au ban de l’humanité ne mérite pas cette faveur. 

Comme aurait dit Orwell dans sa “ferme des animaux”, tous les peuples sont égaux entre eux, mais certains sont moins égaux que d’autres.

Mais le mot “tolérance”  ainsi galvaudé peut être également dévoyé : une “maison de tolérance” est une maison de prostitution, autrement dit un  bordel.

Vous allez m’objecter que cette ligue tunisienne  et les 12 autres ONG  qui appellent à la proclamation d’une  journée nationale contre la normalisation  avec Israël, comme si la Tunisie n’avait pas d’autres soucis beaucoup plus urgents.  sont loin de représenter  l’ensemble du peuple tunisien. Ce peuple nous le connaissons, nous avons vécu en son sein pendant vingt siècles , nous ne pouvons pas imaginer qu’il ait changé à ce point et nous sommes tentés de lui crier : Non, pas vous…pas vous …Ce n’est pas exactement  ce que nous attendions de votre printemps de Tunis qui devait servir de modèle au monde arabo-musulman.

En pressant nos amis démocrates, nos amis libéraux, de se manifester , de se faire entendre. De ne pas laisser les extrémistes monopoliser la parole et le pouvoir. De ne pas laisser transformer le visage de la douce et belle Tunisie. De  laisser  fleurir le jasmin… 

André Nahum

Radio Judaiques FM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here