A Gaza, l’ONU exhorte le Hamas à stopper les exécutions

0
11

ENFIN L’ONU SE REVEILLE UN PEU !

La Haut commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme s’est dit profondément déçue et inquiète après l’exécution de deux Palestiniens par les autorités du Hamas à Gaza. Dans un communiqué publié ce vendredi à Genève, Navi Pillay exprime sa déception de voir le Hamas reprendre l’usage de la peine de mort.

Ces deux Palestiniens condamnés à mort en 2009 par un tribunal militaire pour collaboration avec Israël ont été exécutés jeudi 15 avril. Il s’agit des premières peines de morts exécutées en cinq ans à Gaza, et les premières sous l’autorité du Hamas, au pouvoir depuis 2007.

Navi Pillay exprime également sa vive préoccupation au sujet d’informations non confirmées selon lesquelles plusieurs autres prisonniers pourraient être exécutés bientôt. Le Haut Commissariat aux droits de l’Homme a été informé que les familles d’autres Palestiniens condamnés à mort ont été contactés mercredi par le Hamas pour qu’ils rendent une dernière visite à leurs proches avant leur exécution.

Dans ces conditions, Navi Pillay appelle le « Hamas à revoir son point de vue, à abolir l’usage de la peine de mort à Gaza et à promouvoir le droit à la vie ». Elle souligne que la peine capitale ne pouvait être imposée qu’après un procès juste et équitable devant des tribunaux dûment établis, ce qui est pratiquement impossible dans les circonstances actuelles à Gaza.

Mais au-delà du cas palestinien, l’ONG Amnesty International note que la Chine, l’Iran, l’Arabie saoudite, le Pakistan et les Etats-Unis sont responsables de plus de 90% des peines capitales exécutées dans le monde en 2008.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here