2 soldats blessés, Tsahal réplique au missile Tamouz

0
15

Les deux hommes souffrent de blessures légères et l’un d’eux a été traité sur place. Un tir de missile Tamouz a fait définitivement taire le canon d’Assad.

Peu après, un missile Tamouz a détruit le canon syrien à l’origine des tirs de deux obus sur les Hauteurs du Golan.

(Yoav Zitun, ynetnews.com Article original)

Deux soldats de Tsahal ont été blessés, mercredi, à la suite de deux tirs d’obus de mortiers, provenant du territoire syrien, qui ont atterri près de leur position dans les hauteurs du Golan.

L’un des soldats souffre de blessures légères, résultant d’éclats d’obus et a été emmené en ambulance vers un hôpital local, selon Ma’ariv. Le second soldat a subi un choc et est traité sur place.

La radio israélienne a rapporté, mercredi, que selon une évaluation de Tsahal, le tir de mortier n’était pas destiné à Israël, mais qu’il s’agissait, plutôt, d’obus perdus provenant des combats entre armée syrienne et forces rebelles.

La semaine dernière une autre patrouille de Tsahal s’est fait tirer dessus.

Des combats intenses ont été repérés près de la frontière Article original, au cours des tout derniers jours. Mardi, un groupe de bergers a fui les combats en traversant la ligne de démarcation avec Israël, mais a été renvoyé par les forces de Tsahal qui l’a intercepté.

De Lourdes batailles sont en cours dans la zone, autour du village de Jubata al Khashab sur le Nord du Golan et on a entendu de nombreuses explosions de mortier”, a confié un responsable de la défense au Ma’ariv.

L’envoyé spécial de l’ONU au Moyen-Orient, Robert Serry a déclaré au Conseil de Sécurité, le mois dernier, que les combats sur la frontière israélo-syrienne pourrait « mettre en péril le cessez-le-feu » entre Jérusalem et Damas, mis en œuvre depuis 1974 et dont la garantie par les casques bleus n’est plus assurée.

Le mois dernier, également, plusieurs obus de mortier tirés du territoire syrien ont atterri dans les hauteurs du Golan israélien, dont l’un a frappé un poste d’observation de Tsahal à Tel Fares. Il n’y avait eu ni blessé ni dégât, au cours de cet incident.

Depuis le début de la guerre civile en Syrie, en mars 2011, des dizaines de tirs de mortiers ont atterri sur le territoire israélien. Par le passé, Israël a émis une plainte auprès des forces de paix de l’ONU, sur le Golan, requérant qu’elles mettent un terme au bombardement transfrontalier.

A la mi-août, après l’atterrissage de dix obus sur le territoire israélien, Tsahal a lancé un missile Tammuz, détruisant un canon syrien qui avait délibérément tiré contre Israël et sa position.

Par la rédaction de TIMES OF ISRAEL 9 octobre, 2013, 3:18 pm

timesofisrael.com/ Article original

Adaptation : Marc Brzustowski

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here