2 500 juifs ont prié sur la Tombe de Yossef

0
11

2 500 juifs ont prié sur la Tombe de Yossef – © Juif.org

Durant la nuit dernière, 2 500 juifs ont assisté à des prières à l’ancien tombeau de Yossef, à la périphérie de Sh’hem (Naplouse). Le service a été coordonné par l’administration civile de Tsahal et la police des frontières.

A la dernière minute, l’armée a tenté d’interdire l’entrée sur le site pour les fidèles. Cependant, Gershon Mesika, maire du conseil régional de Samarie, a insisté pour que l’entrée du site soit ouverte jusqu’aux fêtes (Rosh Hashana et Yom Kippour) en raison du grand nombre de personnes voulant visiter le site.

Parmi les visiteurs d’hier soir se trouvait le grand rabbin (la Rabbi) de la mouvance hassidique de Nadvorna, son frère et ses disciples, le rabbin lituanien Mordéchai Gross, et le rabbin de Kfar Maimon et juge du haut Beit Din, Rabbi Eliezer Igra. Ils étaient accompagnés de 2 000 juifs supplémentaires venus prier a l’unisson.

La présence du grand rabbin de Nadvorna faisait partie d’une stratégie visant à encourager l’unité entre les communautés religieuses ‘haredi (ultra-orthodoxes) et les religieux sionistes, pour contrer ce que beaucoup considèrent comme une division croissante entre les deux secteurs du monde juif religieux. Gershon Mesika a parlé avec le Rabbi de Nadvorna de l’importance de l’unité. Un des combats qu’ils ont en commun est la lutte pour le droit des juifs de prier sur la Tombe de Yossef, a-t-il dit.

Alors que les juifs se rendaient sur le site sacré millénaire, des arabes ont lancé des pierres sur les bus dans lesquels ils voyageaient, mais aucun blessé ou dommage n’a été rapporté. Les suspects ont été poursuivis et détenus par des soldats de Tsahal, et ont ensuite été transférés aux forces de sécurité de l’autorité palestinienne.

En 2000, le gouvernement israélien a abandonné le contrôle de la zone à l’autorité palestinienne, après quoi des émeutiers arabes ont saccagé et détruit le lieu. En vertu de divers accords, les fidèles juifs sont censés avoir un accès libre et sécurisé aux lieux saints dans les zones contrôlées par l’AP, mais depuis le retrait israélien, ils font face à des attaques constantes de la part d’extrémistes arabes, et ne peuvent y pénétrer sans une escorte de l’armée.

En raison de la demande croissante au fil des années, le gouvernement israélien a sanctionné des services de prière sur le site, mais seulement tard dans la nuit en raison de craintes de violence de la part des arabes de l’AP. Plusieurs incidents meurtriers ont eu lieu sur le site au fil des années. C’est l’objectif du maire Gershon Mesika d’accorder la liberté à la population juive de prier sur la Tombe de Yossef.

21 Août 2013 – Juif.org Article original

————————-

Autre visite, antérieure :


Visite parlementaire sur le tombeau de Joseph par infolivetv

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here