1er meurtre d’un soldat après la libération des terroristes

0
20

Un Palestinien assassine un soldat de Tsahal en Judée-Samarie.

Nidal Amar, 42 ans, a réussi à convaincre un collègue de travail, dans un restaurant de Bat Yam, de prendre la route avec lui jusqu’à son domicile ; il l’a tué, a précipité son corps dans un puits, dans le but d’utiliser son corps comme monnaie d’échange, dans un chantage pour la libération de son frère terroriste, détenu dans une prison israélienne.

On a retrouvé, samedi, le corps de Tomer Hazan, 20 ans, un soldat de Tsahal en Judée-Samarie-Cisjordanie. L’unité du Porte-Parole de Tsahal a déclaré que sa famille en avait été informée.

Selon les éléments de l’enquête, le Shin Bet a reçu un communiqué de disparition d’un soldat, dans la soirée de vendredi et a installé une cellule de crise, avec Tsahal.


Beit Amin.

Au même moment, le Shin Bet a reçu des renseignements disant que le soldat disparu avec partagé un taxi avec Nidal Amar, un résident de Beit Amin, village palestinien de Judée-Samarie/Cisjordanie, pour Shaare Tikva, une ville près de ce village.

A la suite de ce rapport, les forces spéciales de l’armée ont investi la maison de la famille Amar, durant la nuit et arrêté ce Nidal, son frère et quelques autres suspects palestiniens.

Au cours de son interrogatoire, Nidal a avoué avoir persuadé le soldat, qui avait travaillé avec lui, dans le même restaurant de Bat Yam, de e rendre avec lui jusqu’à a résidence dans son village. Lorsqu’ils sont arrivés tous deux dans ce village, Nidal a entraîné le soldat vers un terrain vague, l’a assassiné et a précipité son corps dans un puits.

Après son interrogatoire, Nidal a emmené les forces de sécurité à cet endroit et reconnu qu’il avait commis ce crime, dans le but d’échanger le corps du soldat contre la liberté de son frère, qui effectue sa peine dans une prison israélienne. Le frère de Nidal, Nur al-Din Amar est un agent du Tanzim détenu en Israël depuis 2008.

De vastes forces de sécurité se sont déployées sur la scène de crime, samedi matin. Des officiers de Tsahal sont arrivés au domicile de la famille du soldat.

Yoav Zitun

Publié le : 21.09. 13, 17:09 / Israel News
Elior Levy a contribué à ce reportage.

ynetnews.com Article original

Adaptation : Marc Brzustowski.
On peut, raisonnablement, penser que l’idée de ce meurtre a directement été inspiré par la libération récente de 104 prisonniers et la perspective de nouvelle libérations sans contrepartie, prévue en octobre prochain : voir l’article d’Avi Isharoff sur Times of Israel Article original.

1 COMMENT

  1. tu as raison Elie ,il ne faut méme pas les juger,il faut les éliminer tous de suite,les autres comprendront,
    qu’ii ne faut pas jouer avec ISRAEL,et il faut rétablir la peine de mort.

  2. Libérons 104 terroristes et CONTINUONS BIENTOT A EN LIBERER 250 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    LES RESPONSABLES ????NOS DIRIGEANTS QUI OUBLIENT LES VICTIMES ISRAELIENNES ET

    LEURS FAMILLES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Y -EN A MARRE DE CES CONNERIES !!!!!

    ELIMINEZ LES TERRORISTES ET TERMINE !!!!!

    NOUS SOMMES FATIGUES DE PLEURER NOS SOLDATS TUES !!!!!!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here