1500 lingots d’argent retrouvés au fond de l’Atlantique

0
10

Le trésor de 61 tonnes provient d’un navire britannique torpillé pendant la Seconde Guerre Mondiale, localisé au large de l’Irlande.Le butin a été découvert à près de 5 km de profondeur. Plus de 1500 lingots d’argent ont été retrouvés en juillet par la société américaine Odyssey, spécialisée dans les opérations d’exploration sous-marine depuis 20 ans. Le trésor de 61 tonnes gisait à plus de 400 km au sud-ouest de Galway en Irlande. Il a été repéré à bord du SS Gairsoppa, un ancien cargo britannique coulé en février 1941 par un sous-marin allemand alors qu’il naviguait de Calcutta vers Londres. La société Odyssey, basée à Tampa en Floride, n’a pas précisé la valeur de son butin, mais d’après le cours actuel de l’argent, il pourrait s’élever à 40 millions de dollars. Les lingots ont été placés en lieu sûr en Grande-Bretagne.
Une découverte historique

En 2012, Odyssey avait déjà récupéré 1218 lingots, soit 48 tonnes d’argent, provenant du SS Gairsoppa, portant à 2792 le nombre total de lingots sortis de l’eau, soit la quasi totalité de la cargaison initiale. Suite à un appel d’offres, Odyssey avait obtenu en 2010 l’exclusivité de l’extraction de l’épave.

Selon le contrat passé avec le ministère britannique des Transports, la société a le droit de conserver 80% de la valeur du butin, le solde restant allant aux autorités britanniques. «Les opérations de recherches ont été complexes, rendues encore plus compliquées par la structure étroite du SS Gairsoppa et la profondeur» des opérations de recherche, a indiqué Greg Stemm, le PDG d’Odyssey. Les lingots ont été repêchés grâce à des engins conduits à distance et équipés spécialement pour les grandes profondeurs.

«Pour compliquer les choses, l’argent restant se trouvait dans un petit compartiment difficile d’accès», a-t-il ajouté. «Nous avons accompli une prise record, à une profondeur jamais atteinte auparavant», a expliqué Mark Gordon, le responsable de l’expédition.

En début d’année, des archéologues britanniques ont critiqué le gouvernement pour avoir autorisé Odyssée à fouiller le bateau, rapporte The Guardian . Une nouvelle expédition est en cours pour retrouver la cargaison du vapeur britannique SS Mantola, qui a été coulé en 1917 et a été retrouvé en 2011 par Odyssey en même temps que le Gairsoppa. Le Mantola aurait transporté une vingtaine de tonnes d’argent.

Ce n’est pas la première fois qu’Odyssey s’intéresse aux épaves historiques. En 2007, sous le nom d’opération «Black Swan», la société avait découvert 500.000 pièces d’argent et des centaines d’objets en or dans l’épave d’une frégate espagnole au large de Gibraltar. D’une valeur de 500 millions de dollars, cette découverte avait provoqué un différend avec le gouvernement espagnol qui en revendiquait la propriété. Le butin, rapatrié en Floride sans l’autorisation du gouvernement espagnol, avait donné lieu à un bras de fer judiciaire. Finalement, la bataille sur la propriété du trésor a pris fin en février 2012 lorsque la justice américaine a tranché en faveur du gouvernement espagnol.

24-07-2013/ Le Figaro.fr Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here